DCB/DBC Mobile beta
+

Nouvelles du DBC/DCB

Nouvelles biographies

Biographies mises à jour

Biographie du jour

RIGALI, MICHELE – Volume XIII (1901-1910)

né vraisemblablement le 26 mai 1841 en Toscane (Italie)

La Confédération

Le gouvernement responsable

Sir John Alexander Macdonald

De la colonie de la Rivière-Rouge au Manitoba (1812–1870)

Sir Wilfrid Laurier

Sir George-Étienne Cartier

Sports et sportifs

Les fenians

Les femmes dans le DBC/DCB

Les conférences de Charlottetown et de Québec en 1864

Les textes introductifs du DBC/DCB

Les Acadiens

Module éducatif

La guerre de 1812

Les premiers ministres du Canada en temps de guerre

La Première Guerre mondiale

Sports nautiques
Titre original :  1900-1949images

Provenance : Lien


De par ses nombreuses victoires en aviron partout à travers le monde, Edward Hanlan a été une figure majeure du sport canadien et a symbolisé pour plusieurs le dynamisme du jeune pays ; il occupe à ce titre une place de choix dans l’histoire du sport au Canada :

Hanlan avait encore un objectif : déloger le champion du monde, l’Australien Edward Trickett. Le 15 novembre 1880, devant 100 000 spectateurs massés sur les bords de la Tamise, il battit son adversaire à plate couture sur le parcours historique de Putney à Mortlake. Ce faisant, il devenait le premier Canadien à remporter un championnat du monde dans une épreuve en simple. (Les premiers champions mondiaux du Canada étaient les « quatre gaillards du Nouveau-Brunswick » – Robert Fulton, Samuel Hutton*, George Price et Elijah Ross – qui avaient gagné la course à quatre rameurs dans une embarcation à gréement intérieur et la course à quatre rameurs dans une embarcation à portants aux régates internationales de Paris en 1867.) Diffusée par le télégraphe et la presse, la nouvelle du triomphe de Hanlan créa un rare moment de communion entre les Canadiens anglais. En outre, selon le Globe de Toronto, sa victoire enrichit les « centaines » d’Ontariens – « du juge au vendeur d’arachides » – qui avaient parié sur lui par câble.

[…] Ses victoires tranquilles sur les meilleurs rameurs des États-Unis et de la Grande-Bretagne semblaient confirmer la sagesse des efforts déployés pour édifier un nouveau pays au nord et évoquaient la vitalité des villes et villages qui s’élevaient un peu partout. Selon le Globe, le Canada n’avait pas meilleur agent d’immigration que lui.

 

Homme d’affaires prospère de Toronto, George Gooderham a développé un vif intérêt pour le yachting, sport réservé aux plus fortunés en raison du coût de sa pratique et par lequel il a pu démontrer ses talents de compétiteur et afficher son statut social :

Dans ses années de maturité, Gooderham se passionna pour la navigation sportive. Vers 1880, il acheta un schooner de course, l’Oriole ; il l’amarrait à l’extrémité est de la baie de Toronto, à côté de la distillerie. En 1886, il remplaça ce bateau par l’Oriole II, qui, dans les sept années suivantes, remporta six fois la coupe du prince de Galles aux compétitions du Royal Canadian Yacht Club. Gooderham fut vice-commodore du club de 1884 à 1887 et commodore en 1888. En outre, il fut l’un des six commanditaires du cotre Canada, qui remporta le premier challenge de la coupe Canada sur le lac Érié le 25 août 1896 […]

Gooderham remplit plusieurs fonctions de prestige aux côtés d’autres membres de l’élite torontoise. Il fut tour à tour maître d’équipage du Toronto Hunt Club, administrateur à l’Ontario Jockey Club et capitaine dans la milice de réserve.

 

Les biographies regroupées dans les listes suivantes permettent d’en savoir davantage sur différents sports nautiques et les personnes qui les ont pratiqués, qui s’y sont intéressées et qui y ont été associées.

Yachting
◀◀  11 12 13 14 15 16 17 18 19  ▶▶