DCB/DBC Mobile beta
+

Nouvelles du DBC/DCB

Nouvelles biographies

Biographies mises à jour

Biographie du jour

MACLEOD, JAMES FARQUHARSON – Volume XII (1891-1900)

né vers 1836 à Drynoch, île de Skye, Écosse

La Confédération

Le gouvernement responsable

Sir John Alexander Macdonald

De la colonie de la Rivière-Rouge au Manitoba (1812–1870)

Sir Wilfrid Laurier

Sir George-Étienne Cartier

Sports et sportifs

Les fenians

Les femmes dans le DBC/DCB

Les conférences de Charlottetown et de Québec en 1864

Les textes introductifs du DBC/DCB

Les Acadiens

Module éducatif

La guerre de 1812

Les premiers ministres du Canada en temps de guerre

La Première Guerre mondiale

Jeux olympiques


Le policier montréalais Étienne Desmarteau a été l’un des premiers Canadiens à se distinguer aux Jeux olympiques :

Desmarteau entra dans l’histoire grâce à sa force physique. En 1902, il se classa premier au championnat du monde junior et au championnat mondial poids lourd au lancer du marteau. Et c’est en vertu de sa victoire aux Olympiques de 1904 à Saint Louis, au Missouri, que son nom passa à la postérité. Il réalisa son exploit au lancer du poids de 56 livres grâce à un jet de 34 pieds et 4 pouces. On le considéra longtemps comme le premier Canadien à avoir remporté une médaille d’or olympique. Toutefois, cette affirmation ne fait pas l’unanimité parmi les spécialistes. Certains prétendent que le mérite revient plutôt à George Orton qui, quatre ans plus tôt, avait remporté à Paris la médaille d’or au 2 500 mètres steeple. Toutefois, Orton, Canadien d’origine certes, portait alors les couleurs des États-Unis, où il faisait ses études. D’autres affirment que Desmarteau est le premier Canadien médaillé d’or olympique à la condition de ne pas tenir compte de la compétition de golf de Saint Louis en 1904, la seule fois où cette discipline fit partie des Jeux olympiques, et de la victoire de George Seymour Lyon. Quoi qu’il en soit, on peut à tout le moins affirmer qu’Étienne Desmarteau fut le premier Canadien français à remporter une médaille d’or aux Olympiques.

 

Les performances et les drames qui ont ponctué les premiers Jeux olympiques modernes ont eu un impact significatif sur la popularité de certains sports, comme le relate la biographie du porteur et coureur de fond James Duffy :

En 1911, [Duffy] immigra au Canada, comme bon nombre de jeunes célibataires écossais et irlando-écossais. Peut-être était-il attiré par le regain de faveur que la course de fond professionnelle connaissait en Amérique du Nord depuis le spectaculaire marathon des Jeux olympiques de Londres en 1908. L’Italien Dorando Pietri, qui menait cette course, s’était effondré à quelques verges de la ligne d’arrivée. Une des vedettes du circuit avait été le coureur onontagué Tom Longboat*, de Toronto. Duffy s’installa dans cette ville, trouva un emploi de porteur à la T. Eaton Company et s’inscrivit à la Central Young Men’s Christian Association.

Duffy se fit vite un nom dans le milieu sportif en se classant deuxième en 1911 au Ward Marathon […] Au printemps suivant, arborant les couleurs de l’Eaton’s Athletic Association, Duffy se classa deuxième, derrière le New-Yorkais Harry Jenson, au Hamilton Spectator Marathon. Cette course, qui se déroulait sur le fameux parcours de la baie de Burlington, long de 19 milles 186 verges, était, au Canada, l’épreuve préparatoire aux Jeux olympiques suivants. Malgré son accent et sa brève période de résidence, Duffy fut accepté d’emblée comme le meilleur candidat canadien et affecté à l’équipe qui se rendrait à Stockholm.

 

Les biographies regroupées dans les listes suivantes permettent d’en savoir davantage sur les athlètes qui ont participé aux Jeux olympiques, ainsi que sur les personnes qui se sont impliquées dans les organisations olympiques du pays et qui ont veillé à la préparation des athlètes.

◀◀  11 12 13 14 15 16 17 18 19 ▶ ▶▶