DCB/DBC Mobile beta
+

VanKOUGHNET, PHILIP (souvent orthographié Vankoughnet, mais Philip écrivait toujours VanKoughnet), commerçant et homme politique, né le 2 avril 1790, probablement à New Johnstown (Cornwall) dans le district de Luneburg (plus tard intégré au Haut-Canada), fils de Michael VanKoughnet, dont le père était Alsacien, et d’Eve Empey, tous deux loyalistes, décédé le 7 mai 1873.

Michael VanKoughnet était un gros propriétaire terrien et son fils fit ses études à l’école secondaire de John Strachan*. Ce qui fait qu’il n’est pas étonnant que Philip se soit révélé un ardent défenseur des liens avec l’Angleterre. Il servit en qualité d’officier subalterne pendant la guerre de 1812 ; il participa à la bataille de Crysler’s Farm qui coupa l’avance des Américains sur Cornwall. Vingt-cinq ans plus tard, en 1838, VanKoughnet, devenu lieutenant-colonel, commandait un bataillon de milice à la bataille de Windmill, contre les envahisseurs américains venus appuyer les rebelles canadiens.

VanKoughnet, tout jeune encore, se lança dans la politique. Il fut élu à l’Assemblée du Haut-Canada dans la circonscription de Stormont et Russell en 1816, à titre de défenseur acharné de l’administration coloniale. Il détint un des deux sièges du comté de Stormont à partir du moment où ils furent formés en 1820 jusqu’en 1828, et de nouveau de 1830 à 1834, et son ami Archibald McLean* occupa le deuxième siège pendant les mêmes périodes.

En 1836, deux ans après avoir quitté l’Assemblée, VanKoughnet, qui était de toute évidence un membre peu important du « Family Compact », fut nommé au Conseil législatif par sir Francis Bond Head, sans doute sur la recommandation de sir John Colborne* à qui Bond Head venait tout juste de succéder. Une semaine après sa nomination au conseil, VanKoughnet prit part à un défilé à Cornwall ; il précédait Colborne et portait une bannière sur laquelle était inscrit : « Sir John Colborne et la constitution » pour bien affirmer le loyalisme de la ville. Il ne fut pas renommé au Conseil législatif après l’Union en 1841 et il semble qu’il se soit complètement retiré de la vie politique sauf pour un bref retour en 1857. Il posa sa candidature dans Cornwall sous l’étiquette conservatrice lorsque John Sandfield Macdonald décida d’abandonner la circonscription de Glengarry pour se présenter dans Cornwall. Les efforts déployés par les conservateurs réussirent à retenir Macdonald dans sa circonscription au cours de la campagne mais VanKoughnet fut battu, ne remportant que 246 voix contre 428.

À titre de commerçant et de propriétaire terrien, VanKoughnet s’occupa de plusieurs grands travaux destinés à améliorer le transport dans la région de Cornwall. En 1831 il fit partie d’une commission des ponts et chaussées pour le canton de Cornwall. Deux ans plus tard, il fut l’un des commissaires désignés pour appliquer le décret qui autorisait le financement et la construction du canal de Cornwall, dont le creusage commença en 1834 et qui avait pour but de faciliter la navigation sur le Saint-Laurent entre Dickinson’s Landing et Cornwall, soit une distance de onze milles et demi.

VanKoughnet fut un des onze commissaires nommés à la 5e division de la Cour des requêtes pour Cornwall et Roxborough en 1833. Il remplit cette fonction jusqu’à l’abolition de cette cour en 1841. En 1870, après une absence prolongée de la vie publique, on le nomma président du Conseil d’arbitrage fédéral, poste qu’il occupait encore au moment de sa mort.

En 1819, il avait épousé Harriet Sophia Scott de Carrick-on-Suir, dans le comté de Tipperary, en Irlande, qui le précéda dans la tombe. Parmi ses nombreux enfants, Philip Michael Matthew Scott Vankoughnet* est celui qui s’est le plus distingué ; il mourut en 1869.

Bruce W. Hodgins

Queen’s University Archives, Edmund Morris papers, Colonel, the Hon. Philip Vankoughnet, M.L.C.— Armstrong, Handbook of Upper Canadian chronology, 27, 35, 64, 69, 70, 73, 75.— B. W. Hodgins, The political career of John Sandfield Macdonald to the fall of his administration in March 1864 : a study in Canadian politics (thèse de ph.d., Duke University, 1964).— J. F. Pringle, Lunenburgh or the old Eastern District, its settlement and early progress ; with personal recollections of the town of Cornwall, from 1824 [...] (Cornwall, Ont., 1890), 34, 46, 66, 77s., 155–162, 242, 260, 266s.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Bruce W. Hodgins, « VanKOUGHNET, PHILIP », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 28 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/vankoughnet_philip_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/vankoughnet_philip_10F.html
Auteur de l'article:   Bruce W. Hodgins
Titre de l'article:   VanKOUGHNET, PHILIP
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   28 juillet 2014