DCB/DBC Mobile beta
+

LA ROCHE DAILLON, JOSEPH DE, prêtre, récollet, premier missionnaire chez les Neutres, fils de Jacques de La Roche, seigneur de Daillon, en Anjou, et de Jeanne Froyer de La Baronnière, décédé à Paris en 1656.

Parti de Dieppe le 24 avril 1625, le père Joseph de La Roche Daillon débarquait à Québec le 19 juin suivant. Prié par ses supérieurs d’aller prêter main-forte au père Nicolas Viel, missionnaire chez les Hurons, il s’était déjà rendu à Trois-Rivières en compagnie du père de Brébeuf, lorsqu’il apprit la mort du père Nicolas, survenue le 25 juin. Hurons et Français les persuadèrent alors de rebrousser chemin.

Le 14 juillet 1626, il se rembarquait et, après un heureux voyage à bord des canots hurons, il arrivait enfin au village de Toanché. près un bref séjour chez les Hurons, le 18 octobre 1626, il partit pour le pays des Neutres, y passant quelques mois à étudier la langue et à catéchiser, ainsi qu’il le déclare dans sa relation du 18 juillet 1627. Ce texte, qui, selon la Relation de 1641, eut les honneurs de l’impression, constitue, malgré sa brièveté, la première étude sur les mœurs des Neutres et une des plus anciennes descriptions de la péninsule huronne. Après avoir failli être mis à mort par les Neutres, il retourna chez les Hurons.

Revenu à Québec à l’automne de 1628, il y exerça son ministère, comme en fait foi la première page du registre de la paroisse Notre-Dame de Québec où, le 18 mai 1629, il administrait le baptême à Louis Couillard.

Après avoir servi d’interprète en langue latine lors de la capitulation de Québec, le père Daillon, en compagnie de ses confrères, s’embarquait pour Tadoussac, le 9 septembre 1629, première étape d’un voyage qui le conduisit à Douvres le 29 octobre et de là au couvent de Paris.

Ainsi se terminait la carrière missionnaire de ce prêtre « qui avait abandonné les honneurs du monde pour l’humilité et la pauvreté de la vie religieuse ». Il s’éteignit en France le 16 juillet 1656.

Frédéric Gingras

Champlain, Œuvres (Laverdière), 1 077, 1 112, 1 184.— JR (Thwaites), passim.— Le Clereq, First establishment of the faith (Shea), I : 234, 236, 241, 246, 261, 263–272.— Sagard, Histoire du Canada (Tross), II–IV : passim.— The Catholic encyclopedia, an international work of reference [...] of the Catholic church, ed. C. G. Herbermann et al. (17 vol., New York, 1907–22).— D. Harris, The Catholic Church in the Niagara peninsula (Toronto, 1895).— Jouve, Les Franciscains et le Canada (1615–1629).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Frédéric Gingras, « LA ROCHE DAILLON, JOSEPH DE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 30 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/la_roche_daillon_joseph_de_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/la_roche_daillon_joseph_de_1F.html
Auteur de l'article:   Frédéric Gingras
Titre de l'article:   LA ROCHE DAILLON, JOSEPH DE
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   30 octobre 2014