DCB/DBC Mobile beta
+

JUCHEREAU DE LA FERTÉ, JEAN, marchand, membre du Conseil souverain, probablement né à La Lande-sur-Eure, France, vers 1620, fils de Jean Juchereau de Maur et de Marie Langlois, mort à Québec le 16 novembre 1685.

Fils aîné de la famille, Juchereau de La Ferté arriva au Canada avec ses parents en 1634 et épousa à Québec Marie Giffard, le 21 novembre 1645. Il joua un rôle distingué dans le commerce, la magistrature et la société de la colonie naissante. Le 7 septembre 1661, il reçut une concession de Charles de Lauson dans l’île d’Orléans. Le 18 septembre 1663, il fut nommé membre du Conseil souverain nouvellement institué. L’année suivante, il eut part à l’opposition majoritaire que le conseil fit à la nomination d’un syndic des habitants. Aussi, le 19 septembre 1664, le gouverneur de Saffray de Mézy le démit de ses fonctions avec trois autres membres de ce corps. M. de Prouville de Tracy cassa cet acte ultra vires, le 31 mai 1666, et on voit encore Juchereau assister comme « cydevant » conseiller à l’enregistrement des patentes de Rémy de Courcelle, de Talon et de Le Barroys. Tracy, ayant pris le temps d’enquêter sur la querelle de 1664, ne jugea pas à propos de le réinstaller et La Ferté fut remplacé au conseil par Gorribon.

En 1672, Jean Juchereau hérita de la seigneurie de Maur, à Saint-Augustin, près Québec. Il mourut à l’hôtel-Dieu de Québec et fut inhumé au cimetière des pauvres. Son épouse, Marie Giffard, née en France vers 1628, était décédée, aussi à Québec, le Il août 1665 et avait été inhumée le lendemain. Les Juchereau étaient de classe bourgeoise et n’avaient pas encore été anoblis à l’époque.

Jean Juchereau et Marie Giffard eurent sept enfants : trois fils et quatre filles. Aucun des fils ne laissera de postérité. L’aîné, Noël, né à Québec le 3 juillet 1647, fut le premier jésuite et le premier religieux né au Canada. Entré au noviciat de Nancy comme frère coadjuteur, le 30 Janvier 1665, il fut envoyé à Lyon pour étudier la pharmacie durant deux ans, de 1667 à 1669. En cette dernière année, il revenait à Québec, où il périt noyé en allant servir les malades, le 3 novembre 1672. Le deuxième fils, Paul-Augustin Juchereau* de Maur, né le 3 juin 1658, hérita de la seigneurie paternelle et s’adonna au commerce. Délégué en France avec le sieur Antoine Pascaud*, en 1700, pour demander la liberté du commerce en faveur des Canadiens, il y négocia la formation de la Compagnie de la Colonie, dont il fut receveur des recettes jusqu’à sa mort, survenue dans un naufrage près de l’île de Sable en 1714. Le cadet, Denis-Joseph Juchereau de La Ferté, né le 20 juin 1661, fit sa carrière dans les armes. On le trouve avec Greysolon* Dulhut au saut Sainte-Marie en 1684, avec Le Moyne* d’Iberville à la baie d’Hudson en 1689, avec Jolliet au Labrador en 1694, et c’est lui que le roi envoie avertir Frontenac [V. Buade] d’une attaque anglaise imminente, en 1697. Il mourut à Québec le 9 août 1709.

Des quatre filles Juchereau, une seule se maria, Marie-Louise, née le 9 septembre 1652, qui épousa Charles Aubert* de La Chesnaye à Beauport, le 10 janvier 1668. Elle eut six enfants, qui furent la seule descendance de Jean Juchereau de La Ferté, et elle mourut à La Rochelle le 7 mars 1678. Les trois autres filles devinrent religieuses. Jeanne-Françoise entra chez les Hospitalières de Québec et fut la célèbre mère Juchereau* de Saint-Ignace. Charlotte se fit hospitalière à La Rochelle, où elle fut supérieure. Marie devint comme l’aînée hospitalière à Québec, où elle fit profession le 25 janvier 1678. Appelée Marie Juchereau de Sainte-Thérèse, elle eut peu de santé et mourut pieusement, le 25 mars 1697.

Lucien Campeau

Alphonse Gauthier, Noël Juchereau de La Ferté, premier jésuite et religieux canadien, Lettres du Bas-Canada, XIII (1959) : 211–219.— P.-G. Roy, La Famille Juchereau Duchesnay (Lévis, 1903), 18–56.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Lucien Campeau, « JUCHEREAU DE LA FERTÉ, JEAN », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 26 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/juchereau_de_la_ferte_jean_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/juchereau_de_la_ferte_jean_1F.html
Auteur de l'article:   Lucien Campeau
Titre de l'article:   JUCHEREAU DE LA FERTÉ, JEAN
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   26 juillet 2014