DCB/DBC Mobile beta
+

HAWKINS, ALFRED, marchand, auteur, éditeur et fonctionnaire, baptisé le 10 octobre 1792 à Bridport, Angleterre, deuxième des six enfants de George Hawkins et d’Elizabeth Ellery ; le 2 octobre 1819, il épousa à Québec Martha Paterson, et ils eurent quatre enfants, dont deux moururent en bas âge ; décédé le 30 juin 1854 dans cette ville.

En janvier 1817, Alfred Hawkins, marchand de vins du comté de Dorset, en Angleterre, annonçait dans le Quebec Mercury et dans la Gazette de Québec qu’il s’associait à John Leland Maquay. L’entreprise de Hawkins et de Maquay, marchands de vins et de spiritueux, eut ses bureaux rue du Sault-au-Matelot, dans la basse ville, avant d’emménager en mars 1818 dans le bureau et les caves du Québec Freemason’s Hall, dans la haute ville. Les deux hommes prirent une part active à la vie sociale et économique de la ville. Pendant plusieurs années, au cours de la période allant de 1818 à 1824, Hawkins fut trésorier d’une association mondaine appelée la Québec Assembly, qui organisait des bals et des banquets durant les mois d’hiver. En 1819, il exerça les fonctions de secrétaire par intérim et de trésorier de la Bourse de Québec. À partir de 1822, il fut nommé à plusieurs reprises au conseil d’administration de la Banque de Québec ; il fit également partie de la Société du feu de Québec.

L’association de Hawkins et de Maquay fut dissoute le 1er mars 1820, et Maquay quitta le Bas-Canada l’année suivante. Hawkins réinstalla son entreprise dans la basse ville, cette fois rue Saint-Pierre. En mars 1821, il loua une maison dans la haute ville et, peu avant 1824, il occupait une autre maison et un bureau « agréablement situés » dans un endroit central, rue du Parloir.

Pendant les années 1830, qui furent une période de troubles politiques, économiques et sociaux à Québec, on assista à un épanouissement surprenant de l’activité littéraire et de l’intérêt pour l’histoire de pays. Hawkins était devenu un collectionneur passionné d’œuvres canadiennes et, après huit années de recherches, il faisait imprimer en 1834 par la maison Neilson and Cowan son ouvrage intitulé Hawkins’s picture of Quebec [...], qu’il dédiait au comte de Dalhousie [Ramsay*]. Dans la préface, il témoignait sa gratitude à John Charlton Fisher* et à Adam Thorn* pour leur aide. Que Hawkins ait associé ces deux journalistes à son ouvrage montre qu’il s’identifiait sur le plan politique au parti des bureaucrates de Québec.

D’après le compte rendu du livre de Hawkins paru dans la Montreal Gazette, l’auteur manifestait une « persévérance à toute épreuve dans l’acquisition de l’information, un goût affiné par une connaissance profonde des meilleurs auteurs anciens et modernes et un amour passionné pour son sujet ». L’ouvrage contient une histoire de la ville de Québec depuis sa découverte jusqu’à son érection en municipalité, des récits sur les divers sièges que la ville eut à subir et l’historique des établissements religieux et des édifices d’importance. Le lieutenant Frederick Henry Baddeley*, du génie royal, écrivit le dernier chapitre, qui traite de la géologie régionale. Le livre est illustré de 14 planches lithographiées par Robert Auchmuty Sproule*, à partir de croquis réalisés par plusieurs artistes.

En 1835, Hawkins fit paraître un plan de la ville de Québec, gravé par William Cumming Smillie. Il fut réimprimé en 1840 et mis à jour cinq ans plus tard par l’arpenteur de la ville, Joseph Hamel. En avril 1837, Hawkins fonda le Morning Herald and Commercial Advertiser qui parut à Québec jusqu’en mars 1838. C’était principalement un journal commercial où la politique occupait une place restreinte. En 1841, James Wyld publia à Londres un autre ouvrage de Hawkins, Plan of the military & naval operations under the command of the immortal Wolfe & Vice Admiral Saunders before Quebec. Le Sun de Londres fit remarquer que Hawkins « n’avait pas oublié un seul point, même le plus infime, susceptible d’expliquer la conduite des attaquants et des défenseurs [...] les divers détails explicatifs [étaient] tous décrits avec une précision et un talent vraiment étonnants ».

Hawkins compila ensuite deux annuaires de la ville. La maison W. Cowan and Son imprima 1 000 exemplaires du Quebec directory en 1844. La même année, on réédita la seconde partie de cet ouvrage, laquelle fut intitulée Hawkins’ historical guide to Quebec and its environs. Après deux incendies qui détruisirent presque toute la ville en 1845, cette seconde partie fut réimprimée sous le titre de Hawkins’ guide to Québec and its environs, for 1845, with a plan of the city and burnt district. Le deuxième annuaire parut en 1847 ; par suite de difficultés avec la W. Cowan and Son, l’impression se fit à Montréal, dans les bureaux de la Canada Gazette. Les deux ouvrages étaient du même format que les annuaires de Montréal compilés à l’époque par Robert Walter Stuart Mackay. Hawkins habitait à ce moment-là Mount Pleasant (Sillery), et sa collection de documents sur Québec était à la disposition du public.

Le 14 août 1847, Hawkins fut nommé intendant des matelots du port de Québec, principal port de chargement de bois en Amérique du Nord britannique et important centre de construction navale. À partir de cette année-là, des immigrants irlandais sans ressources affluèrent dans le port, apportant avec eux d’abord le typhus et ensuite le choléra. Sept ans plus tard, Hawkins mourut à l’âge de 62 ans, victime d’une épidémie de choléra. Un de ses fils, Alfred George, devint employé des douanes à Québec.

Aujourd’hui, si Hawkins’s picture of Quebec intéresse surtout les libraires spécialisés dans le livre ancien, le plan de la ville de Québec et les deux annuaires d’Alfred Hawkins demeurent des ouvrages de valeur non seulement pour ces libraires, mais également pour les historiens et les généalogistes.

Dorothy E. Ryder

Alfred Hawkins est l’auteur de : Hawkins’s picture of Quebec ; with historical recollections (Québec, 1834) ; This plan of the city of Quebec is respectfully inscribed to the Mayor R. E. Caron Esqr. by his obedient servant Alfred Hawkins (s.l., 1835 ; réimpr., 1840 ; nouv. éd., 1845) ; et Plan of the military & naval operations under the command of the immortal Wolfe & Vice Admiral Saunders before Quebec (Londres, 1841). Il compila le Quebec directory en 1844 et 1847. La deuxième partie du Directory de 1844 fut aussi publiée sous le titre de Hawkins’ historical guide to Quebec and its environs (Québec, 1844) et de Hawkin’s guide to Quebec and its environs, for 1845, with plan of the city and burnt district (Québec, 1845). Pour plus de renseignements sur les annuaires et les guides publiés par Hawkins, voir D. E. Ryder, Répertoire des annuaires canadiens, 1790–1950 (Ottawa, 1979). Hawkins est également le fondateur du Morning Herald and Commercial Advertiser (Québec), qui parut d’avril 1837 à mars 1838.

Un portrait d’Alfred Hawkins est conservé à l’hôtel de ville de Québec.

APC, RG 68, General index, 1651–1841.— Cathedral of the Holy Trinity (Québec), Reg. des baptêmes, mariages et sépultures, 2 oct. 1819, 1823–1828, 1er juill. 1854.— Dorset Record Office (Dorchester, Angl.), P196/RE4–5 (Reg. of baptisms, marriages, and burials, 1754–1806).— Quebec Gazette, 1817–1834, 1er juill. 1854.— Quebec Mercury, 1816–1820, 1853–1854.— Beaulieu et Hamelin, la Presse québécoise, 1 : 95.— Morgan, Bibliotheca Canadensis, 179.— Quebec directory, 1852.— « Alfred Hawkins », BRH, 41 (1935) : 747–748.— « Le Bureau de poste de Québec », BRH, 5 (1899) : 247–249.— J. M. LeMoine, « Alfred Hawkins », le Courier du livre (Québec), 1896 : 89–91.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Dorothy E. Ryder, « HAWKINS, ALFRED », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 8, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 21 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/hawkins_alfred_8F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/hawkins_alfred_8F.html
Auteur de l'article:   Dorothy E. Ryder
Titre de l'article:   HAWKINS, ALFRED
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 8
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1985
Année de la révision:   1985
Date de consultation:   21 avril 2014