DCB/DBC Mobile beta
+

DAUPHIN DE MONTORGUEUIL, M., officier de marine, lieutenant de Joseph Robineau de Villebon, fils du gouverneur de Châtellerault (France), mort probablement en 1694.

Le 1er juin 1689, le roi l’avait nommé lieutenant de Villebon à Port-Royal. Au printemps suivant, Sir William Phips s’emparait de ce poste. Quelques jours après le départ des soldats de Phips, le 14 juin, Villebon revenait de France. Craignant l’arrivée prochaine de troupes d’occupation bostoniennes, il décida d’établir le siège du gouvernement français au fort Jemseg, sur la rivière Saint-Jean. Un messager fut dépêché au fort Saint-Louis de Chedabouctou (Guysborough, N.-É.) portant instruction au lieutenant de Montorgueuil, qui y commandait avec une douzaine d’hommes environ, de venir rejoindre Villebon. Mais Chedabouctou avait déjà été capturé par les soldats de Phips, sous la direction du capitaine Cyprian Southack*. Les deux principaux participants à l’événement, Southack et Montorgueuil, ont laissé chacun une relation de la bataille. Le premier dit qu’elle eut lieu le 5 juin 1690 (vieux style), tandis que l’autre la place au 14 juin (nouveau style). La défense héroïque dont fit preuve Montorgueuil à cette occasion lui mérita les louanges de Frontenac [V. Buade] dans une dépêche adressée au ministre en novembre de la même année.

Prisonnier des Anglais à Bilbao en août 1690, Montorgueuil fut de nouveau pris par un corsaire de Middleburg en 1691 ; il fut relâché quelque temps plus tard. À ce moment-là, il fut désigné comme enseigne de vaisseau. Le 7 mai 1692, il figurait parmi les officiers de marine choisis par le roi pour servir sur les vaisseaux que Sa Majesté faisait armer à Rochefort pour le Canada.

Il est fort probable que Dauphin de Montorgueuil soit la personne du même nom qui, « lieutenant de frégate et flûte du port de Rochefort », mourut à la côte de Saint-Dominique, sur le Solide, le 26 juillet 1694.

J.-Roger Comeau

AN, Col., B, 15, f.83 ; C11A, 11, p.190 (copie des APC) ; Marine, B3, 62, ff.278–282 ; 64, ff.330–331v.— APC, FM 8, Corr. off., A, 1, 7.— PRO, C.O. 5/1 081.— Coll. de manuscrits relatifs à la Nouv.-France, I: 505s.— Ægidius Fauteux, Dauphin de Montorgueuil, BRH, XXVIII (1922): 159.-Jean-François-Louis d’Hozier, L’Impôt du sang, ou la noblesse de France sur les champs de bataille, éd. Louis Paris (3 vol., Paris, 1874–81).— NYCD (O’Callaghan and Fernow), IX : 921.— Webster, Acadia, 8s., 207s.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

J.-Roger Comeau, « DAUPHIN DE MONTORGUEUIL, M », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 31 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/dauphin_de_montorgueuil_m_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/dauphin_de_montorgueuil_m_1F.html
Auteur de l'article:   J.-Roger Comeau
Titre de l'article:   DAUPHIN DE MONTORGUEUIL, M
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   31 octobre 2014