DCB/DBC Mobile beta
+

DURET DE CHEVRY DE LA BOULAYE, CHARLES, lieutenant pour le roi en Acadie de 1685 à 1690, né vers 1645, mort en 1691 ( ?).

Il était cousin germain de Charles-François Duret de Chevry, marquis de Villeneuve, appelé marquis de Chevry (mort le 16 novembre 1712), promoteur de la Compagnie de la Pêche sédentaire de l’Acadie [V. Bergier]. La Boulaye se distingua comme officier dans les Flandres en 1677 et, dès 1685, il succédait à Bergier au poste de lieutenant pour le roi en Acadie. Il se trouvait à Chedabouctou (Guysborough, N.É.), – base d’opérations, de la compagnie de pêche, située à sept ou huit lieues de Canseau – lorsque Jacques de Meulles*, intendant de la Nouvelle-France, y arriva le 5 juin 1686. À Canseau, de Meulles, qui se rendait à Chedabouctou, vit le Saint-Louis, vaisseau de la compagnie de pêche arrivé huit ou dix jours plus tôt pour pêcher la morue. L’établissement de la compagnie à Chedabouctou comprenait alors le fort Saint-Louis et quelques huttes de construction rudimentaire. La Boulaye avait là 15 ou 20 hommes et, à trois lieues du fort, trois ou quatre habitants avaient défriché et fumé trois acres de terre. Il accompagna de Meulles lorsque celui-ci visita l’île du Cap-Breton en 1686. La Boulaye s’enfuit à Québec en 1688 pour échapper aux flibustiers. En 1689, n’ayant reçu aucune rémunération, il demanda une concession minière et un congé pour retourner en France. Bien qu’on eût prétendu que, lorsque le capitaine Cyprian Southack* captura Chedabouctou en 1690, La Boulaye fut fait prisonnier et envoyé à Boston où il mourut, Dauphin de Montorgueuil, qui était alors commandant du fort Saint-Louis, et Bochart* de Champigny rapportent en 1690 que La Boulaye était rentré en France.

C. Bruce Fergusson

Il existe dans les archives françaises de nombreux documents au sujet de Duret et de la compagnie du marquis ; V. entre autres : AN, Col., B, 13, f.186 ; C11A, 1, f.211 ; C11D 1, ff.3, 150–170, 195–198 ; C11D, 2 ff 57s., 63 (descriptions de Chedabouctou), 165, 176, 185 ; E, 81 (pétitions des héritiers du marquis, y compris un mémoire faisant l’historique de la compagnie) ; F, 6, ff.176s. ; F, 8, ff.30, 226.— BN, MSS, NAF 9 283 (Margry), f.35 ; NAF 21 395 (Arnoul), f.21.— Recensement de 1686 (Acadie).— Coll. de manuscrits relatifs à la Nouv.-France, I, II (V. Laboulaye).— Acadiensia Nova (Morse), I, II.— A. C. Jost Guysborough sketches and essays (Guysborough, N.S., 1950).— La Morandière, Hist. de la pêche française de la morue, I : 356–362.— Murdoch, History of Nova-Scotia.— Webster, Acadia, 205, 208.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

C. Bruce Fergusson, « DURET DE CHEVRY DE LA BOULAYE, CHARLES », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 1 nov. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/duret_de_chevry_de_la_boulaye_charles_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/duret_de_chevry_de_la_boulaye_charles_1F.html
Auteur de l'article:   C. Bruce Fergusson
Titre de l'article:   DURET DE CHEVRY DE LA BOULAYE, CHARLES
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   1 novembre 2014