DCB/DBC Mobile beta
+

CHABANEL, NOËL, prêtre, jésuite, missionnaire chez les Hurons, né à Saugues (Haute-Loire) le 2 février 1613, tué en haine de la foi par un Huron apostat le 8 décembre 1649, canonisé par le pape Pie XI le 29 juin 1930.

Noël Chabanel entre au noviciat de Toulouse le 9 février 1630. Il enseigne au collège de cette même ville (1632–1639), y étudie la théologie (1639–1641), y fait sa troisième probation (1641–1642). Après avoir été professeur de rhétorique au collège de Rodez, il arrive à Québec le 15 août 1643, y reste un an, puis monte en Huronie.

Des huit Martyrs canadiens, il est le seul qui n’eut pas de facilité pour l’étude des langues. Brillant professeur de rhétorique en France, il éprouvait une indicible répugnance pour les us et coutumes des sauvages. « Jamais pour tout cela, écrit le père Ragueneau, il n’a voulu se détacher de la Croix où Dieu l’avoit mis ; jamais il n’a demandé d’en sortir. Mais au contraire, pour s’y attacher plus inviolablement, il s’obligea par vœu d’y demeurer jusques à la mort, afin de mourir en la Croix ». La Relation de 1650 nous a conservé le texte de ce vœu héroïque.

Au début de décembre 1649, il était à la mission Saint-Jean, chez les Pétuns, quand il reçut l’ordre de se rendre à la résidence centrale Sainte-Marie Il de l’île Saint-Joseph. Parti le 7 décembre, il était le lendemain traîtreusement assassiné par un Huron apostat. La Relation de 1650 raconte la mort de Chabanel, mais elle ignore les motifs de l’assassinat. Dans le « Manuscrit de 1652 », le père Ragueneau est mieux renseigné. Il fait état de l’aveu du meurtrier, Louis Honarreennha, qui a déclaré avoir tué Chabanel en haine de la foi.

Léon Pouliot

ACSM, Félix Martin, Notice manuscrite sur le père Chabanel ; Mémoires touchant la mort et les vertus des pères Isaac Jogues, etc. (Ragueneau), repr. RAPQ, 1924–25 : 3, 85–89.— JR (Thwaites).— Positio causae.— Jésuites de la N.-F. (Roustang), 315–322.— Rochemonteix, Les Jésuites et la N.-F. au XVIIe siècle, II.— Alfred Raymond, Saint Noël Chabanel, martyr du Canada (1613–1649) (Montréal, 1946).— Frédéric Saintonge, Martyr dans l’ombre : saint Noël Chabanel (Montréal, 1958).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Léon Pouliot, « CHABANEL, NOËL », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 24 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/chabanel_noel_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/chabanel_noel_1F.html
Auteur de l'article:   Léon Pouliot
Titre de l'article:   CHABANEL, NOËL
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   24 octobre 2014