DCB/DBC Mobile beta
+

TAILHANDIER, dit La Beaume, MARIEN (on trouve parfois Taillandier dit La Baume, ou Maxime de La Baume), chirurgien, notaire seigneurial puis royal, greffier et juge au tribunal seigneurial de Boucherville, fils d’Antoine Tailhandier, procureur de la justice de Masaye en Auvergne, né à Clermont en 1665, décédé à Boucherville en 1738 ou 1739.

Il débarque au Canada vers 1685, sans doute comme militaire, car lorsqu’il épouse, le 8 janvier 1688, à Boucherville, Madeleine Baudry, veuve Puybarau, âgée de 27 ans, le contrat de mariage le déclare soldat-chirurgien de la compagnie de M. Daneau de Muy. On le retrouve d’ailleurs en 1721 comme « major des milices du sud dans le Gouvernement de Montréal ». Dès 1688, il fait office de notaire et, en 1699, il reçoit en moins d’un mois les commissions de notaire, juge et greffier du tribunal seigneurial de Boucherville, où il achètera par la suite trois terres. Il n’en continue pas moins d’exercer en même temps son « art de chirurgien ». Le 7 août 1702, il reçoit de M. de Champigny [Bochart] sa commission de notaire royal. Son dernier acte date de 1730 et son greffe contient 1354 minutes allant de 1688 à 1730. Ce greffe fut transporté à Montréal en 1739 sur les ordres du juge Pierre Raimbault, à qui Hocquart* donna raison contre le seigneur de Boucherville [Pierre Boucher*], ce qui entraîna une plaidoirie des Sulpiciens où l’on dit que Tailhandier est « mort à Boucherville il y a quelques mois ».

De son mariage avec Madeleine Baudry, il eut deux filles dont l’aînée épousa Jean-Baptiste Tétro.

Robert Lahaise

AJM, Greffe de C.-J. Porlier, 4 nov. 1742 ; Greffe de Marien Tailhandier, 1688–1731 ; Index des sépultures catholiques, 1643–1967, IX.— Procès-verbaux du procureur général Collet (Caron), RAPQ, 1921–22 : 311.— A. Roy, Inv. greffes not., VIII : 5–99.— Claude de Bonnault, Le Canada militaire, RAPQ, 1949–51, 428.— Les notaires au Canada, RAPQ, 1921–22, 31.— Vachon, Inv. critique des notaires royaux, RHAF, XI (1957–58) : 400.— Abbott, History of medicine, 21.— Ahern, Notes pour lhistoire de la médecine, 528s.— J.-E. Roy, Histoire du notariat, I : 332–337.— É.-Z. Massicotte, Les chirurgiens de Montréal au xviie siècle, BRH, XXVII (1921) : 44 ; La justice seigneuriale de Boucherville, BRH, XXVIII (1922) : 75.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Robert Lahaise, « TAILHANDIER, La Beaume, MARIEN », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 21 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/tailhandier_marien_2F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/tailhandier_marien_2F.html
Auteur de l'article:   Robert Lahaise
Titre de l'article:   TAILHANDIER, La Beaume, MARIEN
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1969
Année de la révision:   1969
Date de consultation:   21 octobre 2014