DCB/DBC Mobile beta
+

STONE, THOMAS, amateur de sports et homme d’affaires, né le 24 janvier 1852 à Newton Park, Newton-le-Willows (Merseyside, Angleterre), cinquième fils de Thomas Stone et d’une prénommée Mary ; le 11 novembre 1890, il épousa à Calgary Constance Emily Wainewright, et ils eurent deux fils ; décédé le 18 septembre 1897 dans cette ville.

Avant sa venue au Canada à la fin des années 1880, Thomas Stone se tailla une excellente réputation d’athlète, particulièrement au lancer du poids. Aux championnats nationaux britanniques, il se classa troisième en 1872, deuxième en 1873 et 1874, et premier en 1875, 1876 et 1877 dans cette discipline ; il remporta aussi la deuxième place au lancer du marteau en 1876. Dans les compétitions entre la Grande-Bretagne et l’Irlande, il termina en deuxième position au lancer du poids en 1876 et remporta la victoire l’année suivante.

En 1888, Stone avait quitté son Angleterre natale et travaillait apparemment dans l’ouest du Canada comme vendeur itinérant pour S. and H. Borbridge, bourreliers. Plus tard dans l’année, il se joignit à la Canadian Agricultural, Coal and Colonization Company, fondée par sir John Lister Kaye, à titre de régisseur de la ferme Kincarth, située près de Calgary. L’année suivante, il devint régisseur suppléant des 11 fermes de l’entreprise et, en 1890, on le nomma régisseur général. En 1889, cette firme s’était lancée dans l’abattage d’animaux de boucherie et la commercialisation de la viande et, sous la direction de Stone, ces activités prirent de l’expansion. Une filiale, la Northwest Trading Company, fut créée au début de 1891 pour s’occuper de ce dernier secteur. Néanmoins, le rendement global sous la direction de Kaye n’était pas satisfaisant et les bailleurs de fonds britanniques se départirent de la majeure partie de leur avoir en 1895. Stone lança alors à Calgary sa propre conserverie de viande de porc, la Stone and Company, qu’il transforma en société par actions en octobre 1896.

Dès son arrivée à Calgary, Stone participa aux activités sportives locales. En 1890, il aida à organiser une compétition d’athlétisme, qui entraîna la formation du North West Amateur Athletic Club plus tard dans l’année. Président de ce club en 1890, il occuperait jusqu’en 1897 diverses fonctions au sein du Lacrosse Club, du Calgary Cricket Club, du Calgary Rod and Gun Club et de la Calgary Turf Association. Au moment de la création du Calgary Bicycle Club au printemps de 1892, on nomma Stone président honoraire. Il présidait souvent des tournois de polo, des compétitions d’athlétisme, des concours de tir aux pigeons d’argile et des épreuves de chasse pour chiens. Il lui arrivait de participer et, souvent, il « surprenait les jeunes athlètes ». À l’occasion d’un concours en 1890, Stone, qui avait alors 38 ans, se classa premier au lancer du marteau, au lancer du poids, au saut en hauteur et au saut en longueur.

Stone déployait également son activité dans le milieu des affaires de Calgary. À divers moments, il occupa des fonctions administratives, dont celles de vice-président du Board of Trade de Calgary ; il faisait partie des comités de l’organisme qui entretenaient des échanges avec le gouvernement fédéral et la Compagnie du chemin de fer canadien du Pacifique à propos de questions comme les embranchements ferroviaires, les tarifs de transport, l’irrigation et la représentation des régions de l’Ouest à la chambre des Communes. Il fut le porte-parole du district de Calgary sur la question des tarifs douaniers et, à l’occasion d’un congrès sur l’immigration tenu à Winnipeg en 1896, on le désigna parmi les représentants de l’Alberta au sein de la Western Canada Immigration Association. Dans un domaine plus près de son activité commerciale, il fut membre des conseils d’administration de l’Alberta Horse Breeders’ Association et de la Calgary District Agricultural Society ; il adhéra au Ranchmen’s Club dès sa création en 1891 et, en 1896, participa à la fondation de la Stockmens’ Association de Calgary. La même année, on demanda à Stone d’être candidat conservateur aux élections fédérales, mais il se désista en faveur de Thomas B. H. Cochrane ; il présida plutôt le comité formé pour diriger la campagne locale. Cochrane fut défait par son adversaire libéral, Frank Oliver*, à ces élections qui portèrent Wilfrid Laurier* au pouvoir à Ottawa.

Les responsabilités qu’assumait Thomas Stone au sein du Board of Trade l’obligèrent parfois à voyager dans l’Est ; en 1897, il attrapa un rhume grave au cours de l’un de ces déplacements. Des complications se déclarèrent après son retour à Calgary et entraînèrent son décès prématuré le 18 septembre 1897. Dans une notice nécrologique, le Calgary Herald disait qu’il avait fait « plus que tout autre pour rehausser l’ambiance du sport dans l’Ouest ».

Clinton O. White

Cathedral Church of the Redeemer (Anglican) (Calgary), Reg. of marriages, 11 nov. 1890.— Calgary Herald, 21 sept. 1897.— Calgary Tribune, févr. 1888-oct. 1897.— Leader (Regina), 7 août, 23 oct. 1888.— North-West Territories Gazette (Regina), 2 nov. 1896.— Nor’West Farmer and Miller (Winnipeg), août 1890.— Times (Londres), 14 mai 1872, 7 avril 1873, 31 mars 1874, 23 mars 1875, 11 avril, 6 juin 1876, 27 mars, 28 mai 1877.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Clinton O. White, « STONE, THOMAS », dans FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 12, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 30 sept. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/stone_thomas_12F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/stone_thomas_12F.html
Auteur de l'article:   Clinton O. White
Titre de l'article:   STONE, THOMAS
Titre de la publication:   FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 12
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1990
Année de la révision:   1990
Date de consultation:   30 septembre 2014