DCB/DBC Mobile beta
+

OUTLAW, JOHN (Outlan ou Outlas, Jean), marin et charpentier originaire de Limehouse (Angleterre), décédé vers 1696–1697.

Il servit comme officier sur le Bachelors Delight, commandé par Benjamin Gillam*, qui, parti de la Nouvelle-Angleterre le 21 juin 1682, remonta la rivière Nelson (Bourbon) et établit un poste à 26 milles en amont. Peu après, Radisson* et Chouart Des Groseilliers, pour le compte des Français, puis John Bridgar, pour le compte de la Hudsons Bay Company, établirent à leur tour des comptoirs. Radisson s’empara des deux postes concurrents en 1683. On fit monter quelques-uns des prisonniers anglais à bord de la Sainte-Anne, qui tenait à peine la mer et qu’Outlaw pilota jusqu’à la baie James : de là, il retourna en Angleterre sur un navire de la Hudsons Bay Company, le Diligence (capitaine : Nehemiah Walker).

La Hudsons Bay Company retint les services d’Outlaw pour l’expédition de 1684, bien qu’il eût déjà fait du commerce de fraude en violation du monopole établi. On lui confia le commandement de la Lucy ; en compagnie du Happy Return, il accomplit avec succès le voyage d’aller et retour à Port Nelson. À bord du Happy Return, on retrouvait Radisson, qui avait fait Outlaw prisonnier l’année précédente et qui était maintenant à la solde des Anglais, tandis que Henry Kelsey*, à bord de la Lucy, en était à son premier voyage à la baie d’Hudson.

En 1685, commandant du Success, Outlaw cinglait hors de la baie lorsqu’il rencontra deux vaisseaux français, qui venaient de Port Nelson, commandés par Claude de Bermen* de La Martinière, et leur prise, le navire anglais Perpetuana Merchant. Il ne réussit ni à aborder les vaisseaux français ni à leur enlever leur prise. En revenant de l’île Charlton, le Success fut broyé par les glaces ; l’équipage et les passagers purent se rendre au fort Charles, sur la rivière Rupert. Outlaw passa la saison d’hiver à Moose (Saint-Louis). Au printemps de 1686, Pierre de Troyes prit Moose, et, à l’embouchure de la Rupert, il s’empara du comptoir de la Hudsons Bay Company et d’un navire de la compagnie, le Craven. Outlaw pilota le Craven jusqu’à Moose, où de Troyes le fit charger de canons, puis il mit le cap sur Albany (Sainte-Anne), dont il se rendit maître. Outlaw et plusieurs des prisonniers anglais furent envoyés, à bord du Colleton, à Port Nelson et à Severn, y passer l’hiver, pour retourner par la suite en Angleterre, en 1687.

Outlaw et les membres de son équipage se virent refuser leur solde à la suite de la perte du Success, qui fut imputée à leur négligence. Mécontent, Outlaw se joignit, en 1688, à John Abraham pour une expédition interlope à bord de la Mary ; leur bateau fut détruit par les glaces dans le détroit d’Hudson. L’équipage fut recueilli à bord d’un vaisseau de la Hudsons Bay Company, le Churchill ; commandé par le capitaine William Bond et escorté par le Yonge, ce navire se dirigeait avec, à son bord, un détachement et un nouveau gouverneur, Marsh, vers Albany. Leur but était d’y mettre sur pied un poste près du fort que les Français avaient enlevé aux Anglais en 1686. Le poste fut construit, mais Pierre Le Moyne* d’Iberville le prit au cours de l’hiver et Outlaw, une troisième fois, fut fait prisonnier par les Français. Il en prit son parti et c’est alors, ou peu après, qu’il passa à leur service. En 1690, la Hudsons Bay Company mettait en garde ses employés contre les intrusions possibles d’Outlaw.

En 1692, Outlaw épousait, à Québec, Françoise Denis (il avait d’abord épousé Mary Saille, de Londres), dont il eut trois enfants. On lui confia le commandement de la frégate royale Boufonne, lors d’une expédition de course qui mit à la voile à Québec, le 9 juin 1696 (nouveau style). On croit qu’il a pu être le « sieur Outlas » à qui fut concédée une terre en Acadie en 1697 et auquel le gouverneur Joseph Robinau de Villebon défendit, le 12 août de la même année, d’entreprendre des croisières. Outlaw mourut avant le mois de juillet 1698, date à laquelle son épouse contracta un second mariage.

G. E. Thorman

HBRS, IX (Rich) ; XI, XX (Rich and Johnson) ; XXI (Rich).— Chevalier de Troyes, Journal (Caron).— Coll. de manuscrits relatifs à la Nouv.-France, II : 222.— P.-G. Roy, Inv. concessions, IV : 135.— Tanguay, Dictionnaire, I : 456.— Webster, Acadia, 106.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

G. E. Thorman, « OUTLAW, JOHN », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 2 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/outlaw_john_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/outlaw_john_1F.html
Auteur de l'article:   G. E. Thorman
Titre de l'article:   OUTLAW, JOHN
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   2 octobre 2014