DCB/DBC Mobile beta
+

LENEUF DE LA POTERIE, JACQUES, seigneur de Portneuf, gouverneur de Trois-Rivières, gouverneur intérimaire de la Nouvelle-France, frère de Michel Leneuf Du Hérisson, né en 1606 à Caen (Normandie), mort après 1685.

Jacques Leneuf de La Poterie arriva à Québec le 11 juin 1636. En janvier de la même année, il s’était fait concéder la seigneurie de Portneuf, concession qui sera confirmée le 16 avril 1647. Il acquit également, le 29 mars 1649, le marquisat Du Sablé – qui, malgré son nom, était une terre en roture –, le fief de l’Île-aux-Cochons (29 mars 1649), le fief de La Poterie ou Niverville (7 avril 1660), terres situées dans la région de Trois-Rivières, ainsi que la seigneurie du Cap-des-Rosiers (1652), en Gaspésie, qu’il partageait avec Charles Legardeur de Tilly et quelques autres.

Il réside à Trois-Rivières à partir de 1640. À plusieurs reprises, il sera gouverneur suppléant de ce bourg : du 17 novembre 1645 au 2 septembre 1648, puis en 1650, 1652–1653, 1658–1662. Le 13 mai 1665, le Conseil souverain ordonne l’enregistrement d’une commission en vertu de laquelle le gouverneur de Saffray de Mézy l’avait désigné « pour estre son Lieutenant après son deceds ». Le gouverneur était mort le 5 mai. Le conseil, le 27 mai, refusa au sieur de La Poterie la plupart des prérogatives de la charge, ne lui accordant que le commandement de la milice.

Le 18 octobre 1666, Jacques Leneuf s’embarque sur le Moulin dOr pour se rendre d’abord en Acadie, puis en France. Ses titres de noblesse sont confirmés par Louis XIV en 1667 et enregistrés au Conseil souverain de la Nouvelle-France en 1675. Peut-être de retour au Canada dès 1667, il est en tout cas à Québec le 22 mai 1668. On retrouve mention de son nom dans les actes publics jusqu’en 1685.

Jacques Leneuf avait épousé, en France, Marguerite Legardeur, sœur de Pierre Legardeur de Repentigny et de Charles Legardeur de Tilly, membres d’une des plus illustres familles canadiennes. Son fils Michel Leneuf* de La Vallière, né en octobre 1640, jouera un rôle important en Acadie.

Leneuf de La Poterie s’était toujours intéressé à la traite des fourrures – de même qu’au trafic de l’eau-de-vie. Il fut l’un des membres de la Communauté des Habitants. Commerçant retors, il eut souvent des démêlés en justice.

Léopold Lamontagne

Édits ord., II : 25s.— JJ (Laverdière et Casgrain).— JR (Thwaites), VIII : 220 ; IX : 142 ; XVIII : 90 ; LXXIII : 79.— Jug. et délib., I : 344, 347, 350, 436, 996, 1 001 ; II : 1 045.— Lettres de noblesse (P.-G. Roy).— Papier terrier de la Cie des I.O.. (P.-G. Roy).— P.-G. Roy, Inv. concessions.— BRH, II (1896) 67–69 ; VI (1900) : 29 ; IX (1903)— 160, 311–314 XXI (1915) : 46.— Raymond Douville, La Dictature de la famille Le Neuf, Cahiers des Dix, XX (1955) : 61–89.— Hugolin Lemay, Le Père Joseph Denis, premier récollet canadien (1657–1736) (2 vol., Québec, 1926), I : 40s.— Sulte, Mélanges historiques (Malchelosse), XVIII : 6s., 9, 19 ; Premiers Seigneurs du Canada, 1634–1664, MSRC, I (1882–83), sect. i, 131–137.— Tanguay, Dictionnaire, I : 381.— E. Vaillancourt, La Conquête du Canada par les Normands (Montréal, 1933).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Léopold Lamontagne, « LENEUF DE LA POTERIE, JACQUES », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 23 sept. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/leneuf_de_la_poterie_jacques_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/leneuf_de_la_poterie_jacques_1F.html
Auteur de l'article:   Léopold Lamontagne
Titre de l'article:   LENEUF DE LA POTERIE, JACQUES
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   23 septembre 2014