DCB/DBC Mobile beta
+

GORST, THOMAS, employé de la Hudsons Bay Company, auteur de relations qui abondent en détails sur la vie à la baie James durant les années 1670–1671 et 1672–1675 ; circa 1668–1687.

Gorst était passager à bord de l’Eaglet lorsque ce vaisseau, avarié par la tempête, dut abandonner le voyage qu’il avait entrepris en 1668, avant l’octroi de la charte. Il semble bien que Gorst soit reparti en 1669, cette fois à bord du Wivenhoe, sous les ordres du capitaine William Stannard, qui entreprenait alors sa deuxième expédition infructueuse vers la baie d’Hudson (HBC Arch., A.14/1, f.35).

En 1670, Gorst s’embarqua sur le Prince Rupert, à destination du fort Charles, où il passa la saison de traite 1670–1671. Avant de retourner à Londres, il accompagna le gouverneur Charles Bayly dans ses explorations de la côte et des îles de la baie James. En 1672, il se rendit de nouveau à la rivière Rupert, où il fut employé d’abord comme secrétaire de Bayly et ensuite, en 1674–1675, comme magasinier du gouverneur William Lydall.

Gorst rentra chez lui en 1675. En 1676, en qualité de commissaire à bord du Prince Rupert, il accompagna le capitaine Thomas Shepard dans l’expédition qui ne réussit pas à localiser la mystérieuse île Busse (ibid., A.15/1, p.4). Au retour de ce voyage, la même année, son engagement prit fin. En 1680, il demanda à être rengagé, mais il exigea un traitement si élevé que sa demande fut refusée. Il semble, cependant, que ce soit le même Thomas Gorst qui se rendit à la baie James en 1685 et qui fut pris par les Français en 1686. On ne sait rien de plus à son sujet après 1687, date à laquelle il fut libéré et envoyé à Port Nelson. Il est possible qu’il y soit décédé.

Alice M. Johnson

Dans le tome I de The British Empire in America [...] (London, 1708), John Oldmixon a utilisé des renseignements qui provenaient des journaux de bord de Gorst pour les années 1670–1671 et 1672–1675. On peut trouver une réimpression des ces extraits de Gorst dans Documents relating to Hudson Bay (Tyrrell), 383–397. Un extrait [« Extract »] manuscrit du journal de 1670–1671, recopié à l’époque, se trouve parmi les papiers de Robert Hooke, philosophe empirique du xviie siècle, à la Guildhall Library de Londres. Cet « Extract » a été publié dans le livre de Nute, Caesars of the wilderness, 286–292.— On peut aussi trouver des renseignements sur Gorst dans HBRS, V (Rich) VIII (Rich) : 50–52, 309s. ; XI (Rich and Johnson).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Alice M. Johnson, « GORST, THOMAS », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 19 déc. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/gorst_thomas_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/gorst_thomas_1F.html
Auteur de l'article:   Alice M. Johnson
Titre de l'article:   GORST, THOMAS
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   19 décembre 2014