DCB/DBC Mobile beta
+

COURSERON, GILBERT, lieutenant du prévôt à Québec en 1621.

Depuis 1612, Champlain avait détenu, dans la colonie, tous les pouvoirs législatifs, exécutifs et judiciaires. Il avait agi d’abord en qualité de représentant de la compagnie qui exploitait le poste de Québec, puis, à partir de 1612, de lieutenant du vice-roi. Le roi lui ayant ordonné de rendre la justice à tous ses sujets dans la colonie (1620), Champlain désigna, en 1621, les premiers officiers de justice au pays : Louis Hébert devint procureur du roi, Gilbert Courseron, lieutenant du Prévôt, et un nommé Nicolas, greffier de la juridiction de Québec. D’où venait Courseron, combien de temps resta-t-il à Québec ? Autant de questions auxquelles il est impossible de répondre.

André Vachon

Champlain, Œuvres (Laverdière), V : 328 ; VI : 5s. 22,— Le Clercq, First establishment of the faith, (Shea), I : 167 ; Premier établissement de la Foy, I : 186,— André Vachon, Histoire du notariat canadien, 1621–1960 (Québec, 1962), 10, 26.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

André Vachon, « COURSERON, GILBERT », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 22 déc. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/courseron_gilbert_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/courseron_gilbert_1F.html
Auteur de l'article:   André Vachon
Titre de l'article:   COURSERON, GILBERT
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   22 décembre 2014