DCB/DBC Mobile beta
+

BUCKLAND, GEORGE, agronome, rédacteur en chef et éducateur, né le 10 décembre 1804 en Angleterre ; il épousa une dénommée Amelia, et ils eurent un fils et trois filles ; décédé le 27 février 1885 à Toronto.

George Buckland était un agronome anglais très en vue et membre de la Royal Agricultural Society of England lorsque, au début des années 1840, il visita quelques régions du Canada et des États-Unis. À Toronto, il fit la connaissance de William G. Edmundson*, rédacteur en chef du British American Cultivator, avec qui il engagea une correspondance après son retour en Angleterre. Buckland envisagea la possibilité d’instaurer une ferme modèle et une école d’agriculture près de Toronto mais jugea l’entreprise trop hasardeuse pour une seule personne. Toutefois, en 1847, Robert Baldwin* et l’agronome Adam Fergusson* persuadèrent Buckland de revenir au Canada en l’assurant qu’il serait nommé professeur d’agriculture au King’s College à Toronto. Il obtint finalement le poste lors de la création de la chaire d’agriculture en 1851, deux ans après que le King’s College fut devenu l’University of Toronto.

Peu après son arrivée, Buckland se joignit, en octobre 1847, à Edmundson en qualité de corédacteur du British American Cultivator et, jusqu’en 1864, il remplit les fonctions de rédacteur en chef de différentes revues d’agriculture. Buckland se fit un ardent défenseur des méthodes scientifiques en agriculture, y compris la culture des graines de qualité supérieure, l’importation de bétail de race et l’utilisation d’instruments aratoires perfectionnés. Il succéda à Edmundson à titre de secrétaire de la Chambre d’agriculture du Haut-Canada lorsque ce dernier quitta la province en 1849. Ces fonctions s’intégraient fort bien à celles qu’il remplissait en tant que corédacteur, avec William McDougall*, du Canadian Agriculturist (Toronto). Fondée en janvier 1849, cette revue publiait les rapports des travaux de la chambre et des comptes rendus détaillés de ses activités et de ses projets. Buckland consacra beaucoup de temps, en particulier avant 1852, à donner des conférences à travers la province, à assister aux réunions des sociétés d’agriculture et à rendre compte de leurs activités. Il collabora aussi à l’organisation de l’exposition provinciale annuelle qui eut lieu pour la première fois en 1846.

Dès sa nomination à l’université, Buckland organisa une ferme expérimentale de 25 acres sur le campus et y sema 16 acres de blé. Il avait fait venir des graines d’Angleterre afin d’aider à déterminer la façon d’adapter les méthodes et les produits anglais au climat, à la terre et aux marchés canadiens. En plus de donner des cours sur la science, l’histoire et la pratique de l’agriculture, il dirigea l’aménagement paysager du terrain de l’université. En dépit du fait que les revues d’agriculture publiaient le programme des cours et que l’université offrait cinq bourses de £30 chacune, ses cours étaient peu fréquentés. Il n’y eut qu’un ou deux étudiants qui reçurent des diplômes en science agricole, et en 1855 les salles de cours étaient « presque vides ». En 1860, on admettait l’échec de cette expérience bien que Buckland conservât probablement jusqu’à sa mort la chaire d’agriculture, qui fut ensuite abolie. Les critiques de Buckland le tenaient, en partie du moins, responsable de cet échec, l’accusant de négliger ses devoirs à l’université. De 1859 à 1865, il occupa le poste de premier responsable de la résidence des pensionnaires à l’University College.

Avant de démissionner, en 1859, du poste de secrétaire de la Chambre d’agriculture, Buckland avait pris les dispositions nécessaires afin qu’Andrew Smith* émigre d’Écosse et occupe le poste de vétérinaire pour le compte de la Chambre d’agriculture. Smith devint le directeur de l’Upper Canada Veterinary School (plus tard l’Ontario Veterinary College), fondé à Toronto grâce aux efforts de Buckland et d’Adam Fergusson. Smith y donna ses premières conférences en 1862 ; Buckland devait aussi en prononcer sur l’histoire et l’élevage des animaux.

Buckland joua un rôle important dans la fondation de l’Ontario Agricultural College pour lequel William F. Clarke, rédacteur en chef du deuxième Canada Farmer (Toronto), avait obtenu 400 acres près de Guelph en 1871. Malgré l’opposition, due au coût, notamment de William Weld, rédacteur en chef du Farmer’s Advocate and Home Magazine (London), le collège fut inauguré le 1er mai 1874. Buckland donna généreusement de son temps au collège et, n’eût été de son dévouement et de celui de quelques autres, l’établissement n’aurait peut-être pas survécu. Buckland y donna des cours jusqu’en janvier 1876, parfois même trois fois par semaine, sur la théorie et la pratique de l’agriculture, ainsi que sur l’anatomie et la physiologie des animaux de ferme.

En février 1885, Buckland fut victime d’une crise cardiaque, alors qu’il rentrait chez lui à l’Upper Canada College après avoir assisté avec son fils aux offices religieux à l’église anglicane St Luke. On le transporta au poste de police central où il mourut. Buckland était commissaire adjoint au département de l’Agriculture de l’Ontario au moment de sa mort.

Ann MacKenzie

Pour plus de renseignements concernant George Buckland, on consultera avec profit l’Agriculturist & Canadian Journal (Toronto), 1 (1848) : 61–72, le British American Cultivator (Toronto), 2 (1843) : 129–144, le Canada Farmer (Toronto), 1 (1847) : 85–92, le Canada Farmer (Toronto), 1 (1864) : 1–16, le Canadian Agriculturist (Toronto), 1 (1849) : 1–28 ; 5 (1853) : 65–96, 129–160, 321–352 ; 8 (1856) : 261–288 ; 11 (1859) : 241–264, et le Farmer’s Advocate and Home Magazine (London, Ontario), 9 (mai 1874) ; 20 (avril 1885) : 97.

APC, RG 31, A1, 1861 census, Toronto, St Patrick’s Ward.— UTA, A–73–0 026, Dept. of Graduate Records, George Bucklad file.— York County Surrogate Court (Toronto), no 5 548, testament de George Buckland, 17 mars 1885 (mfm aux AO).— Globe, 2 mars 1885.— Dominion annual register, 1885.— F. E. Gattinger, A century of challenge : a history of the Ontario Veterinary College (Toronto, 1962).— R. L. Jones, History of agriculture in Ontario, 1613–1880 (Toronto, 1946 ; réimpr., 1977).— G. E. Reaman, A history of agriculture in Ontario (2 vol., Toronto, 1970).— A. M. Ross, The college on the bill : a history of the Ontario Agricultural College, 1874–1974 (Vancouver, 1974).— The University of Toronto and its colleges, 1827–1906, [W. J. Alexander, édit.] (Toronto, 1906).— Wallace, Hist. of the Univ. of Toronto.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Ann MacKenzie, « BUCKLAND, GEORGE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 11, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 20 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/buckland_george_11F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/buckland_george_11F.html
Auteur de l'article:   Ann MacKenzie
Titre de l'article:   BUCKLAND, GEORGE
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 11
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1982
Année de la révision:   1982
Date de consultation:   20 avril 2014