DCB/DBC Mobile beta
+

BLAKE, PATRICK, homme d’affaires et homme politique, né le 6 mars 1846 à Charlottetown, fils aîné de John Blake (décédé en 1865) et de Catherine Keoughan ; le 20 février 1870, il épousa dans cette ville Annabella Enman, et ils eurent trois filles et un fils, puis le 15 avril 1901, toujours à Charlottetown, Emma Gertude Quirk, et de ce mariage ne naquit aucun enfant ; décédé au même endroit le 20 novembre 1909.

En 1865, Patrick Blake, alors âgé de 19 ans, et son frère Maurice furent associés à la florissante boucherie que leur père, originaire de Tipperary (république d’Irlande), avait ouverte à Charlottetown. L’entreprise, rebaptisée par eux Blake Brothers et sise au Market House, rue Queen, se mit aussi à exporter du bétail et à vendre de la marchandise en gros.

Une fois ce commerce bien établi, Patrick Blake fit son entrée sur la scène publique. Avant les années 1880, les affaires municipales ne suscitaient guère d’intérêt, mais, au cours de cette décennie, un certain nombre d’importants hommes d’affaires se mirent à y participer. Blake fit partie du conseil municipal de 1880 à 1882. L’année suivante, il fut élu, sous la bannière conservatrice, député de la circonscription de Charlottetown and Royalty à l’Assemblée de la province. Devenu président de la Chambre le 27 mars 1890, il démissionna en février 1891 pour se porter candidat aux élections fédérales dans Queens avec son collègue tory Donald Ferguson. Ils furent défaits par les députés libéraux sortants, Louis Henry Davies* et William Welsh.

À l’Assemblée, au cours des débats sur divers projets de loi, Blake s’était opposé à toute restriction aux activités du « colporteur ordinaire », avait réclamé justice pour les « honnêtes hommes » dans les poursuites pour dettes et avait défendu le droit, pour les « pauvres gens », de garder des porcs dans la ville. Ses fortes convictions catholiques s’alliaient à un sens aigu des réalités politiques. En 1884, par exemple, dans une lettre au premier ministre du pays, sir John Alexander Macdonald*, au sujet du choix d’un juge provincial et d’un nouveau lieutenant-gouverneur [V. Jedediah Slason Carvell*], il écrivait : « Si les catholiques sont laissés pour compte dans ces importantes nominations et s’il y a une élection dans la circonscription de Queens, le candidat libéral-conservateur perdra certainement. » Blake était pragmatique surtout en ce qui avait trait à l’administration financière de la province, matière qu’il assimilait à la gestion d’une entreprise.

La position de Blake sur les modalités de participation de l’Île-du-Prince-Édouard à la Confédération – question qui domina la politique provinciale durant toute la période où il fut député – ne fut jamais ambiguë. Anticonfédérateur, il appuya fermement les adresses que la province présenta en 1884, 1885 et 1886 au gouverneur général et à la reine pour signaler que le dominion n’avait pas rempli l’un de ses principaux engagements : maintenir une communication constante entre l’île et la terre ferme par bateau à vapeur.

Assurer le bien du milieu agricole fut toujours une priorité pour Blake. Il appuyait l’instruction dans le domaine agricole, les expériences visant à améliorer le bétail et les cultures, ainsi que la hausse des subventions destinées à l’exposition provinciale, où il était un juge reconnu. En 1890, il devint l’un des administrateurs de l’association qui organisait cette manifestation annuelle. En 1886, à l’Assemblée, il avait félicité son gouvernement, dirigé par William Wilfred Sullivan*, pour l’encouragement apporté aux fermiers.

Vers la fin de sa carrière de député, Blake fut de plus en plus actif au Bureau de commerce de Charlottetown. Invités en mars 1887 par Jacques Grenier, président de la Chambre de commerce du district de Montréal, à assister à un congrès de chambres canadiennes et américaines, plusieurs hommes d’affaires de Charlottetown convinrent de réorganiser le bureau de leur ville, qui avait cessé ses activités. En juin, un nouveau bureau vit le jour ; Blake en était l’un des membres fondateurs. Vice-président en 1892, président de 1893 à 1896, il compta parmi les administrateurs en 1901. Pendant cette période, il s’intéressa beaucoup aux questions commerciales de l’heure, par exemple le fret, les liaisons entre l’île et la terre ferme ou la construction d’un pont sur la rivière Hillsborough.

Vers 1901, Patrick Blake s’installa à Sydney, en Nouvelle-Écosse, où il fonda une société d’approvisionnement, la P. Blake and Company. Il retourna à l’Île-du-Prince-Édouard peu avant sa mort, qui survint en 1909 à l’hôpital municipal de Charlottetown. Connu pour sa générosité, il avait contribué à des œuvres de bienfaisance indépendamment de leur affiliation religieuse. Dans les nécrologies, on rappela qu’il avait été un homme d’affaires et un homme politique doué et honorable, et l’on cita son énergie et son affabilité.

Helen Maureen Gill

AN, MG 26, A : 145221–145224.— PARO, Acc. 2334/2–3 ; Acc. 3147/1, 4 ; Acc. 3156/5 ; Acc. 3271/1 ; RG 19, marnage licences ; RG 20, 7–8, 224–233.— St Dunstan’s Roman Catholic Basilica (Charlottetown), RBMS.— Supreme Court of Prince Edward Island, Estates Div. records, liber 7, f.148 ; liber 18 : f.98 (mfm).— Charlottetown Guardian, 23–24 nov. 1909.— Charlottetown Herald, 24 nov. 1909.— Daily Patriot (Charlottetown), 20 nov. 1909.— Island Farmer (Summerside, Î.-P.-É.), 24 nov. 1909.— Almanachs, Î.-P.-É. (Harvie’s), 1868–1881 ; Î.-P.-É., 1836–1873.— Annuaires, Charlottetown, 1914 ; Î.-P.-É., 1864–1905.— Canadian men and women of the time (Morgan ; 1898).— Illustrated historical atlas of the province of Prince Edward Island [...] ([Toronto], 1880 ; réimpr., Belleville, Ontario, 1972).— Î.-P.-É., House of Assembly, Journal, 1883–1890.— Mercantile agency reference book, juill. 1909 : 281.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Helen Maureen Gill, « BLAKE, PATRICK », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 13, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 27 août 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/blake_patrick_13F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/blake_patrick_13F.html
Auteur de l'article:   Helen Maureen Gill
Titre de l'article:   BLAKE, PATRICK
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 13
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1994
Année de la révision:   1994
Date de consultation:   27 août 2014