DCB/DBC Mobile beta
+
Titre original :  Acadie,wic

Provenance : Lien

AERNOUTSZ (Arentson, Aernoutson), JURRIAEN, officier de marine hollandais qui conquit l’Acadie en 1674.

A l’exception de sa brève incursion en Acadie, on sait très peu de choses sur la carrière d’Aernoutsz. Au cours de la troisième guerre anglo-hollandaise, il commanda la frégate Cheval Volant, dont le port d’attache était Curaçao dans les Antilles. Lorsque les Hollandais eurent repris New York, le gouverneur de Curaçao envoya le Cheval Volant combattre contre la France et l’Angleterre dans l’Atlantique Nord. Mais à son arrivée à New York, Aernoutsz apprit que le traité de Westminster, conclu le 9 février 1673/1674 (vieux style), avait mis fin aux hostilités entre l’Angleterre et la Hollande ; sa commission ne restait donc valide que contre les Français. La décision que prit Aernoutsz d’attaquer l’Acadie résulta de sa rencontre avec John Rhoades, colon de la Nouvelle-Angleterre qui lui décrivit la contrée et accepta de piloter l’expédition.

Aernoutsz conquit l’Acadie aussi rapidement que Sedgwick l’avait fait 20 ans plut tôt. Le 10 août 1674 (nouveau style) le Cheval Volant atteignait Pentagouet, sur la rivière Penobscot, où s’étaient retranchés Jacques de Chambly, gouverneur de l’Acadie, et une trentaine d’hommes. Aernoutsz et ses 50 hommes (Buade de Frontenac parle de « 110 corsaires hollandais ») prirent le fort d’assaut en deux heures. Blessé au combat, Chambly fut fait prisonnier. Aernoutsz détruisit Pentagouet et poussa vers l’Est, pillant tous les postes français de la côte ouest de la baie Française (baie de Fundy) ; il captura le lieutenant de Chambly, Pierre de Joybert de Soulanges et de Marson, commandant du fort de Jemseg, sur la rivière Saint-Jean. En tout, Aernoutsz passa environ un mois en Acadie ; c’était bien peu de temps pour prendre officiellement possession de la région, qu’il appela la « Nouvelle-Hollande ». Il retourna ensuite à Boston, où il écoula son butin, vendant même les canons du fort de Pentagouet au gouvernement du Massachusetts. En octobre 1674, il fit voile pour Curaçao, laissant à Boston un certain nombre de ses hommes, dont John Rhoades.

L’intervention du Massachusetts réduisit bientôt à néant les efforts d’Aernoutsz. Il avait enjoint John Rhoades et les autres hommes qu’il avait laissés à Boston de retourner en Acadie pour protéger ses droits dans cette région. En exécutant ses ordres, ceux-ci saisirent des bâtiments de la Nouvelle-Angleterre qui faisaient du commerce avec les Indiens. Le Massachusetts envoya alors une expédition contre Rhoades et sa petite troupe, qui furent faits prisonniers et jugés pour piraterie. Ils furent finalement relâchés et bannis de la colonie ; entre-temps, les Français avaient occupé de nouveau l’Acadie sans être inquiétés. Harcelés par Louis XIV, les Hollandais n’eurent d’autres recours que de protester auprès de Whitehall.

William I. Roberts, 3rd

[Au sujet des résultats définitifs de la conquête de l’Acadie par les Hollandais, V. Rhoades.]

Les documents relatifs à la conquête de l’Acadie par les Hollandais sont éparpillés un peu partout à travers l’Europe et l’Amérique, mais les principaux ont été reproduits dans Documentary history of Maine, IV–VIII, et dans l’ouvrage de Charles W. Tuttle, Captain, Francis Champernowne, the Dutch conquest of Acadia and other historical papers, éd. A. H. Hoyt (Boston, 1889), lequel renferme aussi le meilleur récit de seconde main de cet épisode. Des détails supplémentaires figurent dans l’article de L.-A. Vigneras, Letters of an Acadian trader 1674–1676, N. Eng. Q., XIII (1940) : 98–110, ainsi que dans les Mémoires des commissaires I : 51, et Memorials of the English and French commissaries, I : 122. Pour le compte rendu français de la conquête, V. Correspondance de Frontenac (1672–82), RAPQ, 1926–27 : 73.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

William I. Roberts, 3rd, « AERNOUTSZ, JURRIAEN », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 30 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/aernoutsz_jurriaen_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/aernoutsz_jurriaen_1F.html
Auteur de l'article:   William I. Roberts, 3rd
Titre de l'article:   AERNOUTSZ, JURRIAEN
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   30 juillet 2014