DCB/DBC Mobile beta
+

SUÈVE, EDMOND DE, lieutenant au régiment de Carignan et coseigneur de Sainte-Anne de la Pérade, né entre 1617 et 1620, inhumé le 1er mars 1707. On ne sait rien de bien établi sur ses origines et sur sa vie antérieure à sa venue au pays.

Arrivé en 1665, Edmond de Suève était lieutenant de la compagnie de Pierre de Saint-Ours au régiment de Carignan. En 1668, il décida de s’établir au Canada et demeura environ deux ans à Champlain, chez le seigneur de l’endroit, François Chorel de Saint-Romain, dit d’Orvillers, en compagnie de Thomas Lanouguère*. De concert avec ce dernier, il acquit de Michel Gamelain*, le 29 septembre 1670, la seigneurie de Sainte-Anne comprenant une demi-lieue de front sur une lieue de profondeur ; les deux acquéreurs en obtenaient les titres officiels le 29 octobre 1672.

Lanouguère, dans sa trentième année, fut nommé le 10 février 1674 commandant à Montréal en remplacement de François-Marie Perrot*, emprisonné au château Saint-Louis à Québec ; il mourut quatre ans plus tard. Ces circonstances et l’instabilité des colons, épris d’aventure et avides de pelleteries, expliquent l’insuccès de Suève dans le peuplement de ses terres. Il s’y ruina.

L’intendant Duchesneau* demanda une gratification pour « le sieur de Suève, vieux garçon de 60 ans, qui a été lieutenant, qui avait toujours passé pour avoir du bien et qui est tombé cette année dans une grande misère ». Ce texte du 13 novembre 1680 confirme l’année approximative de sa naissance, contrairement au recensement de 1681 qui lui donne 50 ans. Apparemment, la faveur demandée par l’intendant prit la forme d’un congé de traite que Suève partagea avec Jean Desbrieux et d’autres traiteurs.

Il mourut à Sainte-Anne de la Pérade à l’âge de 90 ans, suivant l’acte de sépulture. Suève rédigea deux testaments en 1684 et un troisième en 1695 auquel il ajouta un codicille en 1703. Les deux premiers auraient précédé sa reprise des armes comme capitaine de la côte de Sorel lors de l’expédition du gouverneur de La Barre [Le Febvre*] contre les Iroquois.

Hervé Biron

AJM, Greffe d’Antoine Adhémar, 22 mai 1682, 9 et 13 juill. 1684.— AJQ, Greffe de Pierre Duquet, 29 sept. 1670.— AJTR, Greffe de Jean Cusson, 5 juin, 16 juin 1695 ; Greffe de Daniel Normandin, 11 oct. 1691 Greffe de Michel Roy, 23 août 1690 ; 8 août 1691 Registre d’état civil de Sainte-Anne-de-la-Pérade.— Jug. et délib., I : 796–798 ; II : 390 ; V : 981 ; VI : 947.— P.-G. Roy, Inv. concessions, II : 145, 151, 152.— P.-G. et A. Roy, Inv. greffes not., II : 138 ; V : 53, 69.— Claude de Bonnault, Le Canada militaire RAPQ, 1949–51 :479.— É.-Z. Massicotte, Congés et permis déposés ou enregistrés à Montréal sous le régime français, RAPQ, 1921–22 : 190.— Cloutier, Histoire de la paroisse de Champlain, I : 207s.— Raymond Douville, Les premiers seigneurs et colons de Sainte-Anne-de-la-Pérade (Trois-Rivières, 1946), passim.— P.-G. Roy, La famille Tarieu de Lanaudière (Lévis, 1922).— Sulte, Mélanges historiques (Malchelosse), VIII.— P.-G. Roy, Edmond de Suève, seigneur en partie de Sainte-Anne-de-la-Pérade, BRH, XXVI (1920) : 248–250.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Hervé Biron, « SUÈVE, EDMOND DE », dans FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 2, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 20 déc. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/sueve_edmond_de_2F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/sueve_edmond_de_2F.html
Auteur de l'article:   Hervé Biron
Titre de l'article:   SUÈVE, EDMOND DE
Titre de la publication:   FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 2
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1969
Année de la révision:   1969
Date de consultation:   20 décembre 2014