DCB/DBC Mobile beta
+

SCROGGS, JOHN, marin au service de la Hudsons Bay Company (1718–1724).

Après avoir servi à titre de lieutenant sur un navire de la compagnie en 1718 et 1719, Scroggs revint à la baie en 1721 comme capitaine du sloop Whalebone. L’année suivante, il partit de Churchill en direction du Nord, afin d’explorer la côte occidentale de la baie. Quoique Scroggs ait été un navigateur inexpérimenté et un explorateur peu zélé, son court voyage revêt de l’importance, d’abord parce qu’il découvrit sur l’île Marble les épaves des navires de l’expédition de James Knight et surtout parce que ses insuffisantes explorations influencèrent les recherches pour la découverte du passage du Nord-Ouest. Richard Norton* signala que, à l’endroit le plus élevé en latitude qu’atteignit l’expédition, s’ouvrait vers l’ouest un bras de mer libre (probablement le détroit de Chesterfield), que Scroggs aurait refusé d’explorer. Christopher Middleton* et Arthur Dobbs qui prirent connaissance du journal de Scroggs entre 1730 et 1740 soutinrent que cette ouverture pouvait bien être l’entrée du passage conduisant au Pacifique, illusion qui attira plusieurs expéditions dans ces parages jusqu’à ce que le détroit de Chesterfield et le littoral avoisinant fussent minutieusement explorés.

Scroggs retourna en Angleterre en 1723 ; après cette date on perd sa trace. La dernière fois qu’on fait mention de lui dans les registres de la compagnie, c’est en 1724, lorsque celle-ci refusa de le nommer capitaine d’un de ses navires.

Glyndwr Williams

Certains extraits du journal de Scroggs (qui ne figure plus aux archives de la HBC) furent insérés dans l’ouvrage d’Arthur Dobbs, Remarks upon CaptMiddletons defence (Londres, 1744), 113–117. Un plus long résumé de ce journal parut quelques années plus tard dans [T. S. Drage], An account of a voyage for the discovery of a north-west passage by Hudsons Streights, to the western and southern ocean of America (2 vol., Londres, 1748–1749), II : 174–180.

Pour de plus amples détails sur la carrière de Scroggs au service de la HBC voir HBRS, XXV (Davies et Johnson). C’est dans Williams, The British search for the northwest passage, 2226, qu’on trouve le compte rendu le plus complet du voyage qu’il effectua en 1722.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Glyndwr Williams, « SCROGGS, JOHN », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 17 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/scroggs_john_2F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/scroggs_john_2F.html
Auteur de l'article:   Glyndwr Williams
Titre de l'article:   SCROGGS, JOHN
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1969
Année de la révision:   1969
Date de consultation:   17 avril 2014