DCB/DBC Mobile beta
+

Nouvelles du DBC/DCB

Nouvelles biographies

Biographies mises à jour

Biographie du jour

La Confédération

Le gouvernement responsable

Sir John Alexander Macdonald

De la colonie de la Rivière-Rouge au Manitoba (1812–1870)

Sir Wilfrid Laurier

Sir George-Étienne Cartier

Sports et sportifs

Les fenians

Les femmes dans le DBC/DCB

Les conférences de Charlottetown et de Québec en 1864

Les textes introductifs du DBC/DCB

Les Acadiens

Module éducatif

La guerre de 1812

Les premiers ministres du Canada en temps de guerre

La Première Guerre mondiale

ROLET (Rollet), MARIE (Dufeu ; Hébert ; Hubou), fille de Jehan Rollet, canonnier du roi, et d’Anne Cogu ; elle épousa François Dufeu, puis le 19 février 1601, dans la paroisse Saint-Sulpice, Paris, Louis Hébert (décédé en 1627), et de ce mariage naquirent un fils et deux filles, et finalement le 16 mai 1629, à Québec, Guillaume Hubou, et ils n’eurent pas d’enfants ; décédée à Québec en 1649.

En 1617, avec son mari, Louis Hébert, et ses trois enfants, elle arriva de Paris à Québec, pour y trouver la famine, la maladie et les conflits avec des Amérindiens. L’année suivante, rapporte Sagard, eut lieu le premier mariage célébré au Canada selon les rites de l’Eglise, celui de leur fille Anne avec Étienne Jonquet. Anne mourut l’année suivante en donnant naissance à un enfant qui n’est pas porté sur les registres de la paroisse.

Marie Rolet aida son mari à soigner les malades et partagea l’intérêt qu’il portait aux Amérindiens, en s’occupant spécialement de l’instruction des plus jeunes d’entre eux. En 1627, lors du baptême du fils de Chomina, Naneogauchit, que le clergé voulait célébrer en grande pompe, une foule d’Amérindiens venus pour cette occasion se régalèrent du contenu de sa grosse marmite. Son nom figure comme marraine à ce baptême, ainsi qu’à ceux de plusieurs autres Amérindiens convertis.

Le 16 mai 1629, deux ans après la mort de Louis Hébert, elle convolait avec Guillaume Hubou à Québec. Après avoir demandé l’avis de Champlain, elle et sa famille (c’est-à-dire son troisième époux, son fils Guillaume de 15 ans, sa seule fille survivante, Guillemette Hébert, et son gendre, Guillaume Couillard) demeurèrent à Québec durant l’occupation anglaise et perpétuèrent chez les Amérindiens du voisinage la mémoire de l’amitié française. Après le retour des Français, en 1632, sa maison devint le foyer des jeunes Amérindiennes confiées aux Jésuites pour leur éducation. Elle mourut en 1649, en laissant son mari, sa fille et de nombreux petits-enfants. Elle fut inhumée à Québec le 27 mai 1649.

Ethel M. G. Bennett

Pour la bibliographie, V. celle de Louis Hébert.

Bibliographie de la version révisée :
Nous avons établi l’orthographe du nom de Marie Rolet selon sa signature sur un acte de vente daté du 19 février 1601 (V. ci-dessous).

Arch. nationales (Paris, Fontainebleau et Pierrefitte-sur-Seine), LL//958, 19 févr. 1601 ; Minutier central, XXIII, no 113. Bibliothèque et Arch. nationales du Québec, Centre d’arch. de Québec, CE301-S1, 16 mai 1629, 27 mai 1649.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Ethel M. G. Bennett, « ROLET (Rollet), MARIE (Dufeu ; Hébert ; Hubou) », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 20 juill. 2018, http://www.biographi.ca/fr/bio/rollet_marie_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/rollet_marie_1F.html
Auteur de l'article:   Ethel M. G. Bennett
Titre de l'article:   ROLET (Rollet), MARIE (Dufeu ; Hébert ; Hubou)
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   2018
Date de consultation:   20 juillet 2018