DCB/DBC Mobile beta
    +

    FR:Special Projects

    FR:UNDEF:public_sidebar_whats_new_caption

    FR:UNDEF:public_sidebar_new_caption

    FR:UNDEF:public_sidebar_updated_caption

    FR:UNDEF:public_sidebar_bio_of_the_day_caption

    DUFFY, JAMES – Volume XIV (1911-1920)

    décédé célibataire le 23 avril 1915 près d’Ypres (Ieper, Belgique)

    La Confédération

    Le gouvernement responsable

    Sir John Alexander Macdonald

    De la colonie de la Rivière-Rouge au Manitoba (1812–1870)

    Sir Wilfrid Laurier

    Sir George-Étienne Cartier

    Sports et sportifs

    Les Fenians

    Les femmes dans le DBC/DCB

    FR:UNDEF:public_special_conferences_1864_caption

    FR:UNDEF:public_special_essays_caption

    FR:UNDEF:public_special_acadians_caption

    FR:UNDEF:public_special_explorers_caption

    FR:UNDEF:public_special_war_of_1812_caption

    FR:UNDEF:public_special_wartime_pms_caption

    FR:UNDEF:public_special_ww1_caption

    RAISIN, MARIE, une des premières sœurs de la congrégation de Notre-Dame (Montréal), baptisée à Troyes (Champagne) le 29 avril 1636, fille d’Edmé Raisin, maître tailleur, et d’Anne Collet, morte en 1691.

    Ses parents demeuraient près de la maison des parents de Marguerite Bourgeoys. En 1659, Marie Raisin rencontra la sœur Bourgeoys, venue à Troyes pour recruter des institutrices. Avec elle et deux autres compagnes, elle se rendit à Paris. Elle y obtint de son père la permission d’aller au Canada. Les voyageuses quittèrent La Rochelle le 2 juillet 1659 et, après une traversée pénible, elles arrivèrent à Québec le 8 septembre et atteignirent Ville-Marie (Montréal) le 29. Marie enseigna à l’étable-école jusqu’en 1666. Cette année-là, on trouve son nom sur la liste du recensement de Trois-Rivières ; elle y est qualifiée de « maistresse descolles aux filles des trois Rivieres ». Cette même année 1666, elle entra chez les Ursulines de Québec et y fit trois mois de postulat. En novembre, elle revenait à Ville-Marie avec sœur Bourgeoys. À partir de cette époque, elle occupa des postes importants à Ville-Marie et dans les missions environnantes. En 1670, elle était supérieure assistante. Elle enseigna ensuite à Champlain, mais elle était à Ville-Marie en 1678 et en 1683. Son frère, Nicolas, avocat au parlement de Paris, mourut en 1687, lui laissant tous ses biens. Elle en fit donation à la congrégation de Notre-Dame le 7 mars 1688. Elle mourut le 5 octobre 1691.

    Sister Saint Miriam of the Temple, c.n.d.

    ACND, MS M1, Écrits autographes de sœur Marguerite Bourgeois ; et autres documents.— AHDM, Marie Morin, Histoire simple et véritable de l’établissement des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph en l’Ile de Montréal, dite à présent Ville-Marie, en Canada, de l’année 1659 [...].— AJM, Greffe de Bénigne Basset, 7 mars 1688.— Morin, Annales (Fauteux et al.).— Premier Registre de léglise Notre-Dame de Montréal (Montréal, 1961).— Recensement de 1666.— Louis Morin, Deux Familles troyennes de musiciens et de comédiens, les Siret et les Raisin (Troyes, 1927), 12s.

    Bibliographie de la version révisée :
    Arch. départementales, Aube (Troyes, France), « État civil de la ville de Troyes (1535–1916) », Saint-Jean, 29 avril 1636 : www.archives-aube.fr/r/154/genealogie (consulté le 15 nov. 2018).

    Bibliographie générale

    FR:Citations

    FR:UNDEF:public_citation_style_default FR:

    Information to be used in other citation formats

    Permalink: http://www.biographi.ca/fr/bio/raisin_marie_1F.html
    Author of Article:   Sister Saint Miriam of the Temple, c.n.d.
    Title of Article:   RAISIN, MARIE
    Publication Name:   FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 1
    Publication Details:   FR:UNDEF:public_citation_publisher, 1966
    Year of publication:   1966
    Year of revision:   2019
    Access Date:   23 avril 2021