DCB/DBC Mobile beta
+

PERRY, GEORGE HUGO, ingénieur civil, auteur, éditeur et rédacteur de journaux, né le 17 décembre 1817 dans le comté de Wexford (République d’Irlande), décédé le 25 mars 1888 à Ottawa.

Entré dans la marine royale en tant que midshipman, George Hugo Perry y demeura sept ans. Il commença ses études d’ingénieur au pays de Galles et les termina sous la direction de sir John Benjamin MacNeill à Dublin. Après avoir acquis une certaine expérience dans la construction de voies ferrées et de ponts en Irlande, Perry immigra au Haut-Canada en 1852. Il s’installa à Wardsville où il entra au service du Great Western Railway. De 1853 environ jusqu’à 1858, il œuvra à l’intérieur du groupe qui fit de l’arpentage pour le projet du canal des Chats et aussi pour des canaux éventuels sur les rivières des Outaouais et French. Il travailla comme ingénieur civil en association avec George et William Austin à Ottawa, de 1859 à 1862. En 1863, il fit des levés et dressa une carte du canal Rideau et des voies de communication connexes.

En 1860, Perry était entré dans le journalisme en s’associant à Henry James Friel*, propriétaire de l’Union d’Ottawa depuis 1858. Ce journal réformiste critiqua la qualité des travaux municipaux effectués à Ottawa et publia aussi des éditoriaux sur le commerce local du bois. On peut probablement attribuer à Perry l’intérêt que porta le journal à ces deux questions. De 1861 à 1865, Perry publia également, sous forme de brochures, les discours dans lesquels il avait traité de la rivière des Outaouais en tant que voie de transport maritime et du principal commerce de la vallée de l’Outaouais, celui du bois. Il fut secrétaire de l’Ottawa Association of Lumber Manufacturers. L’essor de la ville d’Ottawa ne dépendait pas uniquement de la vigueur de l’industrie du bois, mais aussi, selon Perry, de son choix comme capitale permanente. L’Union, appelée la Daily Union à partir de 1865, défendait ardemment l’idée de faire d’Ottawa la capitale de la province du Canada, mais s’opposait à la confédération, qui, d’après le journal, pouvait amoindrir le pouvoir d’Ottawa, à cheval sur la frontière des provinces unies. En 1866, alors que le rôle d’Ottawa était toujours dénigré, Perry proposa aux membres des deux chambres du parlement de faire une excursion sur la rivière des Outaouais jusqu’aux rapides des Joachims, afin de les convaincre que la reine avait pris une bonne décision en choisissant Ottawa comme capitale.

Perry succéda à John McTaggart en qualité d’ingénieur de la ville d’Ottawa en 1869 et conserva ce poste jusqu’au 7 avril 1873. Pendant cette période, les plans d’un service d’eau et d’un réseau d’égouts furent établis pour la capitale ; il dressa aussi les plans d’un pont sur le canal Rideau. En 1870, Perry succéda à Carroll Ryan comme rédacteur en chef de la Volunteer Review and Military and Naval Gazette, dans laquelle il publia une série d’articles sur la défense. Le ministère fédéral des Travaux publics désigna Perry en 1874 pour diriger l’aménagement du canal de la Culbute et de la digue du même nom sur le chenal nord de la rivière des Outaouais à l’île des Allumettes. Dans un rapport, en 1862, il avait proposé ces travaux comme un moyen d’ouvrir aux bateaux à vapeur une voie navigable d’une longueur de 78 milles, entre le lac du Calumet et les rapides des Joachims. Pendant les travaux de construction, Perry habita à Chichester au Québec. L’importance du chenal de la Culbute diminua graduellement par la suite en même temps que l’utilisation des bateaux à vapeur.

Une fois le canal terminé, en 1887, Perry revint à Ottawa. Cette année-là, il reçut le grade honorifique de lieutenant-colonel dans le cadre de réserve.

Courtney C. J. Bond

George Hugo Perry est l’auteur de Report on the supply of water, drainage and improvement of the city of Ottawa (Ottawa, 1861) ; et de The staple trade of Canada : a lecture delivered in the Temperance Hall, Ottawa, on Tuesday, 18th March, 1862, before the mechanics’ institute and Athenæum (Ottawa, 1862). D’autres ouvrages de Perry sont répertoriés dans Morgan, Bibliotheca Canadensis, 308.

APC, MG 24, D8 : 14 237 ; 19 : ff.5 338–5 341 ; MG 26, A, 303 : 174 ; 321 : 50 ; RG 4, B29, 4.— Canada, Parl., Sessional papers, 1891, X, no 9, app.19 : 32.— Free Press, 26 mars 1888.— Ottawa Daily Citizen, 26 mars 1888.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Courtney C. J. Bond, « PERRY, GEORGE HUGO », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 11, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 1 nov. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/perry_george_hugo_11F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/perry_george_hugo_11F.html
Auteur de l'article:   Courtney C. J. Bond
Titre de l'article:   PERRY, GEORGE HUGO
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 11
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1982
Année de la révision:   1982
Date de consultation:   1 novembre 2014