DCB/DBC Mobile beta
+

JOLLIET DE MINGAN, JEAN-BAPTISTE, marchand et traiteur, entrepreneur en pêcheries, baptisé le 11 mai 1683, fils de Louis Jolliet* et de Claire-Françoise Bissot, décédé entre 1732 et 1735, vraisemblablement à Mingan.

À sa mort survenue en 1700, Louis Jolliet légua à sa famille et à ses associés un territoire d’une grande étendue, situé dans le golfe Saint-Laurent. Ce territoire comprenait l’île d’Anticosti et les îles et îlots de Mingan. Le sol très pauvre et recouvert de mousse des îles et de la côte avoisinante rendait la culture de la terre impraticable, mais cette région, à cause de sa situation de première importance pour la traite des fourrures et la pêche de la morue, du phoque et du saumon, avait une très grande valeur.

En 1703, Jean-Baptiste, son frère aîné François Jolliet d’Abancourt et les frères Bissot, Charles-François et François-Joseph, formèrent une société pour l’exploitation de la traite et des pêcheries dans les concessions de Mingan-Anticosti. François Hazeur, un important négociant de Québec, accorda son appui au groupe et leur fournit les marchandises, vivres et engins de pêche nécessaires. Toutefois, en 1705, Charles-François Bissot et François Jolliet se désintéressèrent de l’entreprise ; François Jolliet céda ses parts à son frère Charles Jolliet d’Anticosti mais la société fut complètement dissoute l’année suivante. Jean-Baptiste conserva la traite et les pêcheries de Mingan tandis que son frère Charles exploitait l’île d’Anticosti. À eux deux, les frères Jolliet dirigeaient quatre ou cinq postes de traite.

À Québec, le 11 septembre 1708, Jean-Baptiste avait épousé Marie Mars, fille de Simon Mars, marchand, et d’Anne de Faye. Rien n’indique qu’ils vécurent à Québec après cette date, et l’on peut supposer qu’ils se sont établis à Mingan où Jean-Baptiste passa le reste de sa vie. Marie donna naissance à six filles et à un garçon, Jean-Joseph, qui fut. plus tard membre du groupe auquel le gouverneur Beauharnois* accorda, en 1731, un monopole commercial au pays des Sioux. Après la mort de Jean-Baptiste, Marie épousa en secondes noces Jean-Louis Volant d’Haudebourg, le 18 avril 1735. Elle fut inhumée le 28 février 1776.

C. J. Russ

AJQ, Greffe de Louis Chambalon, 5 avril, 7 avril, 19 sept. 1703, 3 juin, 27 sept. 1704, 9 mai, 30 sept. 1705, 24 juill. 1715 ; Greffe de Jean-Claude Louet, 25 mai 1732.— AN, Col., C11A, 36, ff.501–504.— Wis. State Hist. Soc. Coll., XVII.— P.-G. Roy, Inventaire de pièces sur la côte de Labrador conservées aux Archives de la province de Québec (2 vol., Québec, 1940–1942), I : 271–273.— Claude de Bonnault, Le Canada militaire, RAPQ, 1949–51 : 414.— Jean Delanglez, Louis Jolliet : vie et voyages, 1645–1700 (Montréal, 1950).— J.-N. Fauteux, Essai sur l’industrie, II : 529s.— Ernest Gagnon, Louis Jolliet, découvreur du Mississipi et du pays des Illinois, premier seigneur de l’île d’Anticosti (Montréal, 1946).— Pierre Margry, Louis Jolliet, RC, VIII (1871) :931–942 ; IX (1872) :61–73, 121–138, 205–219.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

C. J. Russ, « JOLLIET DE MINGAN, JEAN-BAPTISTE », dans FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 2, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 25 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/jolliet_de_mingan_jean_baptiste_2F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/jolliet_de_mingan_jean_baptiste_2F.html
Auteur de l'article:   C. J. Russ
Titre de l'article:   JOLLIET DE MINGAN, JEAN-BAPTISTE
Titre de la publication:   FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 2
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1969
Année de la révision:   1969
Date de consultation:   25 avril 2014