DCB/DBC Mobile beta
+

JENNINGS, MILTON ROBBINS, journaliste, né le 4 mars 1874 à Warsaw, New York, fils d'Edward M. Jennings et de Mary Eliza Robbins ; en 1905, il épousa Carolyn Louise Sheldon, de Buffalo, New York, et ils n'eurent pas d'enfants ; décédé le 16 février 1921 à Victoria.

Fils d'un homme d'affaires en vue qui avait servi au cours de la guerre de Sécession, Milton Robbins (Bob) Jennings commença sa carrière en tant que reporter à Rochester et à Buffalo entre 1890 et 1894, pendant qu'il faisait une licence ès arts à la University of Rochester. Il travailla pour le Montreal Herald en 1894–1895, tint une agence de publicité, puis retourna aux États-Unis en 1896 pour occuper le poste de directeur de la publicité au Washington Times. À compter de mai 1897, il exploita le Merchants' Cut Service avec un associé. En juillet 1898, pendant la guerre hispano-américaine, il s'enrôla dans le 202nd New York Volunteers et servit par la suite à Cuba, où il fut aussi correspondant. Il entra au Daily Mail and Empire de Toronto en qualité de directeur de la diffusion en 1899 et passa au service de publicité de l'Evening Telegram en 1903. Pendant un temps, au cours des années 1905–1909, il participa à des entreprises, notamment dans le secteur minier, au Nevada et dans la région de Cobalt dans le nord de l'Ontario.

En 1909, James Hossack Woods, du Calgary Herald – propriété de William Southam* – prit une option sur l'Edmonton Evening Journal et engagea Jennings comme rédacteur en chef et administrateur délégué. Jennings et Woods s'étaient connus à Toronto. Sur la recommandation du conseiller en gestion Albert Haynes, les Southam réorganisèrent la Journal Company en 1911 et l'absorbèrent l'année suivante. Dès la première mention de son nom dans le cartouche du journal conservateur, le 17 juin 1909, Jennings avait montré un parti pris en faveur du milieu des affaires. Membre du Rotary Club et de la St George's Society, il exerça diverses fonctions au Bureau de commerce d'Edmonton, notamment la présidence en 1918. Aux élections municipales de 1917, dans une tentative pour soutenir les finances de la ville, il contribua à atténuer la préférence des Southam pour l'imposition limitée et appuya une nouvelle taxe d'affaires. Par ailleurs, Jennings comprit très tôt que l'aviation pouvait être un outil de promotion. En juin 1919, il engagea l'entreprise d'Elgin Court May et de Wilfrid Reid (Wop) May* pour qu'elle transporte des paquets d'exemplaires du Journal à Wetaskiwin sur le premier vol commercial en provenance d'Edmonton. Jennings se fit aussi connaître par l'énergie avec laquelle il parrainait l'Edmonton Newsboys' Band, organisé en 1913 par un propriétaire de kiosques à journaux, John (Mike) Michaels.

Dans le domaine du journalisme, Jennings participa en 1913 à la réorganisation de la Canadian Press Association et fut président de l'Alberta and Eastern British Columbia Press Association. Cinq ans plus tard, pendant la Première Guerre mondiale, il visita le front de l'Ouest avec d'autres membres de la Canadian Press Association. Il fut le premier, en 1919–1920, à occuper la présidence de la Canadian Daily Newspapers Association. Lorsque des délégués de l'Imperial Press Conference de 1920 traversèrent le Canada, il aida à organiser leur visite à Edmonton et à Jasper. Pendant la guerre, il avait aussi recruté pour la marine des hommes habitués à naviguer sur les cours d'eau de l'Alberta, participé à des activités liées au Fonds patriotique canadien et au fonds de la Croix-Rouge, et présidé deux organismes, le Belgian Relief Committee of Northern Alberta et le comité hospitalier local d'aide aux soldats rentrés au pays. Par la suite, il fut président de la section de la Navy League à Edmonton.

Milton Robbins Jennings mourut en février 1921 à Victoria ; il était alors en convalescence après avoir suivi à Portland, dans l'Oregon, un traitement pour une maladie de plusieurs mois. Il fut inhumé au cimetière d'Edmonton, et le Parlement de l'Alberta ferma ses portes le 22 février en son honneur. « [C'était], dit William Southam, un journaliste canadien qui se distinguait par sa compétence, sa clairvoyance, son humanité et son idéalisme et dont [on] aur[ait] du mal à [se] passer en cette époque troublée. » Des journalistes du monde entier envoyèrent des messages de condoléances et contribuèrent à un fonds pour l'installation d'un vitrail commémoratif à la Christ Church, église anglicane que Jennings avait fréquentée.

Kathryn Ivany

City of Edmonton Arch., ms 324 (Edmonton Newsboys' Band fonds), Class 1, Scrapbook : 36, 43, 52.— Univ. of Rochester, Rush Rhees Library, Dept. of Rare Books and Special Coll. (Rochester, N.Y.), Alumni files, M. R. Jennings.— Edmonton Journal, 16–17 févr. 1921.— Annuaire, Toronto, 1901–1906.— Charles Bruce, News and the Southams (Toronto, 1968).— Canadian annual rev., 1919–1921.— History of Wyoming County, N.Y., with illustrations, biographical sketches and portraits of some pioneers and prominent residents (New York, 1880).— Dennis Person et Carin Routledge, Edmonton : portrait of a city (Edmonton, 1981).— Minko Sotiron, From politics to profit : the commercialization of Canadian daily newspapers, 1890–1920 (Montréal et Kingston, Ontario, 1997).— G. M. Strathern, Alberta newspapers, 1880–1982 (Edmonton, 1988).— Who's who and why, 1919–1920.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Kathryn Ivany, « JENNINGS, MILTON ROBBINS », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 15, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 26 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/jennings_milton_robbins_15F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/jennings_milton_robbins_15F.html
Auteur de l'article:   Kathryn Ivany
Titre de l'article:   JENNINGS, MILTON ROBBINS
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 15
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   2005
Année de la révision:   2005
Date de consultation:   26 octobre 2014