DCB/DBC Mobile beta
+
Titre original :  Le père Jean Dolbeau

Provenance : Lien

DOLBEAU, JEAN, prêtre, récollet, missionnaire en Nouvelle-France, né le 2 mars 1586 dans le duché d’Anjou, décédé à Orléans (France) en 1652.

En 1605, il entra chez les Récollets de Balmette, près d’Angers. Après ses études philosophiques et théologiques, il sollicita de ses supérieurs la permission d’aller prêcher la foi aux Indes occidentales ou orientales. Désigné pour la mission du Canada, il s’embarquait à Honfleur le 24 avril 1615. Le 25 mai suivant, il mouillait à Tadoussac et, le 2 juin, il était à Québec. Dès son arrivée, il s’employa à édifier des chambrettes pour les missionnaires et une chapelle qu’il dédia a saint Charles. Le 25 juin, il célébrait la première messe à Québec.

En décembre de la même année, on lui confia la mission montagnaise de Tadoussac. Mais le danger de perdre la vue le contraignit bientôt de regagner Québec où, le 24 mars 1616, il présidait à la sépulture de Michel Colin. Après une courte visite à Trois-Rivières à la fin de juin, il revenait à Québec le 11 juillet, en compagnie de Champlain et du père Le Caron. Tandis que Champlain et les pères Jamet et Le Caron se rendaient en France pour intéresser la Compagnie des Marchands de Rouen et de Saint-Malo et toutes les bonnes volontés à l’œuvre missionnaire du Canada, le père Dolbeau demeurait à Québec pour y desservir les Français, évangéliser les sauvages qui y venaient et soutenir le courage des colons qui, selon Sagard, avaient « force croix et peu de pain ».

Passé en France à l’été de 1617 pour tenter à son tour de vaincre l’avarice et la cupidité des associés, le père Dolbeau était de retour à Québec le 27 juin 1618. Il revenait avec le titre de commissaire provincial et apportait de France un jubilé – le premier qui se fût jamais gagné au Canada – qu’il publiait dans la chapelle de Québec le 29 juillet « au grand contentement et consolation de chacun ». Le 3 juin 1620, il bénissait la pierre angulaire du « premier couvent et du premier séminaire » au pays et à la construction desquels Français et Indiens travaillèrent sous la conduite de François Gravé Du Pont. À l’automne de la même année, le père Dolbeau rentrait en France, amenant avec lui un petit sauvage du nom de Pierre-Antoine Pastedechouan, dans le but de le faire instruire.

En France, le père Dolbeau exerça successivement les fonctions de maître des novices et de définiteur ; en mai 1633, à Tolède, il assistait au chapitre de son ordre, à titre de custode de la province de Sainte-Madeleine.

Directeur spirituel recherché, il s’éteignit au couvent d’Orléans le 9 juin 1652. En mourant, il laissait un manuscrit dans lequel il avait consigné les merveilleuses opérations de la grâce dans l’âme de sa dirigée, Anne de Pichery. Ce manuscrit, qui s’accompagne d’une vie abrégée du père Dolbeau, fut légèrement retouché par un moine bénédictin, Dom Gilles Jamin, en vue de la publication, mais il ne fut jamais imprimé. Le manuscrit est conservé en cinq versions, légèrement différentes, à la Bibliothèque municipale d’Orléans.

Frédéric Gingras

Bïbliothèque municipale d’Orléans, MS 509 (manuscrit du xviie siècle).— Le Clercq, First establishment of the faith (Shea), I : 82, 85, 87, 89 et passim.— Sagard, Histoire (Tross).— The Catholic encyclopedia, an international work of reference [...] of the Catholic Church, ed. C. G. Herbermann et al. (17 vol., New York, 1907–22).— Jouve, Les Franciscains et le Canada (1615–1629).— Conrad Morin et Archange Godbout, Le Père Jean Dolbeau, récollet, missionnaire en Nouvelle-France, 1615–1620 : I, Vie ; I, Lettres spirituelles, Chronique franciscaine du Canada, déc. 1941 : 169–236.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Frédéric Gingras, « DOLBEAU, JEAN », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 2 sept. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/dolbeau_jean_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/dolbeau_jean_1F.html
Auteur de l'article:   Frédéric Gingras
Titre de l'article:   DOLBEAU, JEAN
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   2 septembre 2014