DCB/DBC Mobile beta
+

COUILLARD DE LESPINAY, LOUIS, coseigneur de la Rivière-du-Sud, baptisé à Québec le 29 novembre 1658, fils de Louis Couillard* de Lespinay et de Geneviève Després, inhumé le 15 mai 1728 à Saint-Pierre du Sud.

Louis Couillard de Lespinay se constitue lentement un fief important. Le 4 août 1671, il reçoit de son père, en avance d’hoirie, un arrière-fief de « quatre arpens de terre de frond en la d. Seigneurie de la Rivière du Sud a prendre sur le bord du fleuve St-Laurens avec profondeur de quarante arpens ». Le 29 novembre 1685, conjointement avec son frère Jacques, il hérite de la moitié de la seigneurie de la Rivière-du-Sud que sa mère avait en jouissance depuis la mort de son mari en 1678 ; cette partie lui revient totalement suite au rachat qu’il fait de son frère Jacques en 1690.

Pendant toutes ces années, Louis Couillard se montre un bon administrateur. En 1700, il gagne un long procès contre Isaac (Alexandre) Berthier, seigneur de Bellechasse, à propos des limites de sa seigneurie. Sous son impulsion, la colonisation progresse rapidement et la population s’accroît régulièrement, si bien que la seigneurie de la Rivière-du-Sud atteint, vers 1720, le second rang pour son peuplement.

Cet accroissement force à tracer des chemins pour pénétrer à l’intérieur. Louis Couillard devient ainsi l’un des créateurs du « chemin du roi ». En 1713, il obtient une ordonnance du roi pour obliger les habitants de Saint-Thomas et de Saint-Pierre à faire des chemins et des ponts sous peine d’amende. Comme il y a beaucoup d’attentisme et d’opposition, Michel Bégon* émet une nouvelle ordonnance le 22 avril 1720. La voie est ainsi tracée à l’organisation d’une voirie en Nouvelle-France.

Louis Couillard de Lespinay fut inhumé le 15 mai 1728. Il s’était marié quatre fois. Le 23 octobre 1680, il s’unissait à Marie Vandry, et ils eurent deux enfants morts en bas âge. Le 4 mai 1688, il épousait Marie Fortin avec qui il eut onze enfants. Marié à Marguerite Bélanger en 1712, il devint veuf en 1717 et, deux ans après, épousa Louise Nolin, et le couple eut trois enfants.

Nive Voisine

Jug. et délib., passim.— A. Roy, Inv. greffes not., III : 64.— Azarie Couillard-Després, Histoire des seigneurs de la Rivière-du-Sud et leurs alliés canadiens et acadiens (Saint-Hyacinthe, 1912) ; En marge de l’histoire de la Rivière-du-Sud, BRH, XXI (1915) : 116–122.— F.-J. Audet, La seigneurie de la Rivière-du-Sud, BRH, VII (1901) : 117–119.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Nive Voisine, « COUILLARD DE LESPINAY, LOUIS (mort en 1728) », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 1 août 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/couillard_de_lespinay_louis_1728_2F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/couillard_de_lespinay_louis_1728_2F.html
Auteur de l'article:   Nive Voisine
Titre de l'article:   COUILLARD DE LESPINAY, LOUIS (mort en 1728)
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1969
Année de la révision:   1969
Date de consultation:   1 août 2014