DCB/DBC Mobile beta
+

BERMEN DE LA MARTINIÈRE, CLAUDE-ANTOINE DE, officier dans les troupes de la Marine, né à Québec le 12 juillet 1700, fils de Claude de Bermen* de La Martinière et de Marie-Anne Cailleteau, décédé à Québec le 24 décembre 1761.

Le père de Claude-Antoine de Bermen de La Martinière était un éminent citoyen de Québec, jadis fortuné, parent, semble-t-il, du fameux duc de Saint-Simon. Peu avant sa mort survenue en 1719, il écrivit à Saint-Simon lui demandant de faire en sorte que son fils Claude-Antoine, qui était atteint des écrouelles, soit envoyé en France pour y être soigné, et le priant d’assurer l’avenir de son fils qu’il croyait trop faible pour entreprendre une carrière. Sa lettre semble être restée sans réponse.

Claude-Antoine réussit cependant à s’organiser lui-même. S’étant assez bien rétabli, il put poursuivre une fructueuse carrière militaire, devenant successivement enseigne en second en 1722, enseigne en pied en 1727, lieutenant en 1734 et capitaine en 1743. Il était commandant à Baie-des-Puants (Green Bay, Wisc.) en 1737. Il fut nommé chevalier de Saint-Louis en 1751 et servit comme commandant au fort Beauséjour (près de Sackville, N.-B.) pendant plusieurs mois de l’année 1754. Son mauvais état de santé le força à interrompre son éminente carrière ; il se retira en 1755 avec une pension annuelle de 600#. Il mourut six ans plus tard.

Il avait épousé, à Montréal en 1729, Hannah Parsons, dont il eut dix enfants. Cette Anglaise, originaire de Wells (Maine), avait été capturée et emmenée au Canada à l’âge de deux ans ; à son arrivée, on l’avait baptisée sous le nom de Catherine. En 1763, peu après la mort de son mari, elle vendit au gouverneur James Murray* l’unique propriété de la famille, soit la seigneurie de La Martinière, adjacente à la seigneurie de Lauson, et alla s’établir en France. Le nom de Bermen de La Martinière s’éteignit au Canada.

Edward H. Borins

An, Col., D2C, 57, f.116 ; 61, ff.35, 166 ; 222, f.499 ; Col., E, 251 (dossier La Martinière).— Une lettre inédite du gouverneur Duquesne, BRH, XVIII (1912) : 348.— Fauteux, Les chevaliers de Saint-Louis, 151s.— Le Jeune, Dictionnaire.— Tanguay, Dictionnaire.— Coleman, New England captives, I : 410413.— J.-E. Roy, Claude de Bermen de La Martinière (16361719) (Lévis, 1891), 90100 ; Histoire de la seigneurie de Lauzon (5 vol., Lévis, 18971904).— P.-G. Roy, Fils de Québec, I : 157s ; Une supplique de M. de Bermen de La Martinière, BRH, XXXV (1929) : 382384 (contient un extrait d’une lettre écrite par Claude de Bermen de La Martinière au duc de Saint-Simon).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Edward H. Borins, « BERMEN DE LA MARTINIÈRE, CLAUDE-ANTOINE DE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 2 sept. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/bermen_de_la_martiniere_claude_antoine_de_3F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/bermen_de_la_martiniere_claude_antoine_de_3F.html
Auteur de l'article:   Edward H. Borins
Titre de l'article:   BERMEN DE LA MARTINIÈRE, CLAUDE-ANTOINE DE
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1974
Année de la révision:   1974
Date de consultation:   2 septembre 2014