DCB/DBC Mobile beta
+

Dans le cadre de l’accord de financement entre le Dictionnaire biographique du Canada et le Musée canadien de l’histoire, nous vous invitons à participer à un court sondage.

Je veux participer maintenant.

Je participerai plus tard.

Je ne veux pas participer.

J'ai déjà participé au sondage.

BAILLY, dit Lafleur, FRANÇOIS, maître maçon, né en France vers 1627 (1630, d’après le recensement de 1681), mort en 1690.

Bailly fut engagé par l’abbé de Queylus [V. Thubières] à La Rochelle, le 8 juin 1659. Il débarqua à Montréal la même année avec sa femme, Marie, et son beau-père, Jérémie Fonteneau. Jeanne Mance le chargea bientôt de construire une grange pour l’Hôtel-Dieu, dans l’enceinte du fort de Ville-Marie, et, le 4 avril 1660, il s’associait au maçon Urbain Brossard*. Il travailla plus tard en société avec l’autre principal maçon montréalais de l’époque, Michel Bouvier ; ils sont désignés comme « architectes-maçons » dans le contrat qu’ils signèrent conjointement pour bâtir une boulangerie en 1683. Bailly faisait partie de la milice de la Sainte-Famille en 1663 ; il remplit aussi des fonctions publiques, à savoir celles de sergent royal (huissier), à partir de 1667, et de geôlier et concierge des prisons, depuis le 2 juillet 1676 jusqu’à sa mort. Mais Bailly travailla surtout à la construction de l’église paroissiale Notre-Dame, commencée sous la direction de Dollier* de Casson en 1672 et terminée en 1683. Faite entièrement de pierre, elle mesurait 129 pieds de longueur sur 38 de largeur ; cette église était beaucoup plus grande et plus imposante que la cathédrale construite à Québec par Mgr de Laval*. Bailly fut inhumé le 25 juillet 1690, et sa femme, le 29 octobre 1692.

Alan Gowans

AJM, Greffe de Bénigne Basset, 15, 26 fév. 1660 ; 23 déc. 1662 ; 24 juin 1663 ; 22 fév. 1666 ; 19 août 1667 ; 7 oct. 1668 ; 31 juillet 1670 ; 8 fév. 1672 ; 6 oct. 1676 ; 10 fév. 1686 ; 23 sept. 1689.— Recensement de 1681.— Faillon, Histoire de la colonie française, III : 17.— Alan Gowans, Church architecture in New France (Toronto, 1955), 64, 112, 115.— É.-Z. Massicotte, Maçons, Entrepreneurs, Architectes, BRH, XXXV (l929) : 137s. ; Une recrue de colons pour Montréal en 1659, Can. Antiquarian and Numismatic J., 3d ser., X (1913) : 63–96.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Alan Gowans, « BAILLY, Lafleur, FRANÇOIS », dans FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 31 mars 2015, http://www.biographi.ca/fr/bio/bailly_francois_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/bailly_francois_1F.html
Auteur de l'article:   Alan Gowans
Titre de l'article:   BAILLY, Lafleur, FRANÇOIS
Titre de la publication:   FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1986
Date de consultation:   31 mars 2015