DCB/DBC Mobile beta
+

Dans le cadre de l’accord de financement entre le Dictionnaire biographique du Canada et le Musée canadien de l’histoire, nous vous invitons à participer à un court sondage.

Je veux participer maintenant.

Je participerai plus tard.

Je ne veux pas participer.

J'ai déjà participé au sondage.

Nouvelles du DBC/DCB

Nouvelles biographies

Biographies mises à jour

Biographie du jour

DAVIS, ALICE CATHARINE – Volume XIV (1911-1920)

décédée le 28 mars 1915 à Saint-Jean, Nouveau-Brunswick

Sir John Alexander Macdonald

De la colonie de la Rivière-Rouge au Manitoba (1812–1870)

Sir Wilfrid Laurier

Sir George-Étienne Cartier

Sports et sportifs

Les fenians

Les femmes dans le DBC/DCB

Les conférences de Charlottetown et de Québec en 1864

Les textes introductifs du DBC/DCB

Les Acadiens

Module éducatif

La guerre de 1812

Les premiers ministres du Canada en temps de guerre

La Première Guerre mondiale

Les femmes dans le Dictionnaire biographique du Canada/Dictionary of Canadian Biography (DBC/DCB)
Titre original :  Public Archives and Records Office:

Provenance : Lien


Plus de 500 biographies de femmes figurent aujourd’hui dans le Dictionnaire biographique du Canada/Dictionary of Canadian Biography (DBC/DCB). Mettant en scène une grande diversité de trajectoires, ce corpus constitue un matériau de recherche essentiel pour l’histoire des femmes canadiennes.

Depuis 1966, année de la parution du premier volume du DBC/DCB, chaque livraison contient une sélection de personnages décédés, hommes et femmes, qui se sont illustrés de façon notable. Celle-ci est l'aboutissement d'un long processus encadré par une méthodologie dont les impératifs ont eu, et continuent d'avoir, des conséquences sur la présence des femmes dans l'ouvrage. Par exemple, les critères de sélection – notamment le type d’activités exercées – désavantagent les femmes, dont le rôle public ténu a perduré au moins jusqu’au milieu du xxe siècle. Mais, surtout, afin de s’assurer de présenter des études originales et érudites – tel est son mandat –, le DBC/DCB exige que les biographies soient fondées, non pas sur une synthèse d’écrits existants, mais sur l’analyse de sources premières fiables. Cette particularité a grandement contribué à la réputation d’excellence du DBC/DCB. Elle a toutefois fait en sorte que, à cause de l’absence ou de l’insuffisance de sources, des biographies de femmes que les équipes de rédaction et les collaborateurs auraient aimé inclure au DBC/DCB n’ont pu être réalisées.

Ce genre de problèmes, inhérent à la recherche en histoire des femmes, a cependant de moins en moins de conséquences pour le DBC/DCB, car chaque volume se veut un reflet de la société canadienne de la période qu'il couvre et de l'historiographie de son époque de parution. Ainsi, les femmes, qui représentaient 6% du nombre total de biographies du volume I (1000–1700), ont formé 15% du contenu du volume XV (1921–1930). Même s’il est trop tôt pour savoir exactement ce qu’il en sera pour les volumes ultérieurs, la courbe ascendante véritablement enclenchée avec le volume XIII se poursuivra indéniablement. De plus, la découverte de nouvelles sources permet d’enrichir certaines biographies existantes et d’envisager l’ajout de biographies au sein de volumes déjà parus. Par ailleurs, il est à noter qu’entre 15% (vol. II, III, IX et X) et 30% (vol. XV) environ des auteurs des biographies des volumes I à XV sont des femmes.

Les vies des femmes présentes dans le DBC/DCB révèlent une grande variété d’expériences, d’actions et d’initiatives. Nous vous invitons à en prendre connaissance au moyen de différents ensembles thématiques, le premier d’entre eux étant consacré à la lutte pour l’obtention du droit de vote des femmes au Canada.

 

◀◀ ◀ 2 3 4 5 6 7 8  ▶▶