DCB/DBC Mobile beta
+
Titre original :  Photograph James Shaw, Montreal, QC, 1865 William Notman (1826-1891) 1865, 19th century Silver salts on paper mounted on paper - Albumen process 8.5 x 5.6 cm Purchase from Associated Screen News Ltd. I-17633.1 © McCord Museum Keywords:  male (26812) , Photograph (77678) , portrait (53878)

Provenance : Lien

SHAW, JAMES, homme d’affaires et homme politique, né à New Ross, Irlande, en 1798, fils de Richard ( ?) Shaw et d’Anne Dowsley ; il épousa Helen Forgie de Glasgow en Écosse ; décédé le 6 février 1878 à Smiths Falls, Ont.

James Shaw fit ses études à Dublin et émigra dans le Haut-Canada en 1820. Il entra alors au service du gouvernement britannique comme commis à la « réserve » militaire de Lanark, à Lanark-on-Clyde (Lanark) et Perth, où ses fonctions consistaient à aider les colons à s’établir sur les terres. Il quitta ce poste après neuf ans pour devenir contremaître, préposé, semble-t-il, à l’approvisionnement des travailleurs, au chantier de construction de la partie du canal Rideau comprise entre Smiths Falls et Bytown (Ottawa). Membre des milices de Carleton et de Lanark, il avait atteint le rang de lieutenant-colonel au moment où il prit sa retraite en 1860 ; pendant les troubles de 1837–1838, il était en garnison à Brockville avec le 3e régiment de la milice de Leeds.

Les activités de Shaw furent très variées. Il ouvrit un magasin général et un atelier de forgeron à Smiths Falls où il se fixa après avoir travaillé au canal et aida ses fils à ouvrir, à Perth, un magasin général et une fonderie de même qu’à fonder un journal, le British Standard. Il s’occupa encore, mais pendant peu de temps, d’opérations bancaires et de plus il acheta des terres et plaça des capitaux dans la Brockville and Ottawa Railway Company.

À ses diverses activités financières vint s’ajouter une carrière politique. Partisan actif du parti conservateur, il comptait parmi ses amis des conservateurs éminents de la région, dont William*, James* et Alexander Morris*, George Sherwood*, Roderick Matheson, le colonel Andrew William Playfair*, James et Bennett Rosamond. Les postes qu’il occupa au niveau de la politique locale – préfet de comté, président du conseil municipal et conseiller du district de Johnstown – ont peut-être joué un rôle dans sa décision de rechercher d’autres postes dans la politique. En 1851, il fut élu député de la circonscription de Lanark et, quand celle-ci fut divisée en 1854, il conserva le siège de Lanark-Sud. Il fut cependant battu en 1857, dans une large mesure à cause de son attitude modérée à l’égard des catholiques qui exigeaient des écoles séparées. Fervent anglican, Shaw prit part à la fondation de l’église St Johns de Smiths Falls. Bien que sympathique aux orangistes, il ne fut jamais membre de ce mouvement, mais il appartenait à la franc-maçonnerie.

Élu membre du Conseil législatif pour la division de Bathurst en 1860, Shaw, qui avait accordé son appui à la Confédération, fut nommé sénateur en 1867. En politique, il était modéré et un fidèle partisan de la politique conservatrice de John Alexander Macdonald*, et il usa de son influence pour distribuer des faveurs politiques dans la région.

Les divers investissements de Shaw se révélèrent désastreux : par suite de spéculations trop hasardeuses, il perdit beaucoup d’argent dans la crise de 1857–1858, et les difficultés financières dans lesquelles se trouva l’un de ses fils contribuèrent à ses échecs en affaires au cours des années 60. Il n’avait pas encore réussi à améliorer sa situation financière quand commença la récession des années 70 et il n’y parvint jamais. Sa famille demeura cependant très en vue dans la région. Shaw laissa le souvenir d’un homme « aux vues libérales, qui avait des idées larges dans les questions d’intérêt public », et aussi d’« un ami sincère et compatissant [...]. Ses anecdotes et ses reparties spirituelles faisaient que tous ceux qui le connaissaient recherchaient sa compagnie ».

Foster J. K. Griezic

APC, FM 26, A (Papiers Macdonald) ; FO 8, I, A1, 130, 202 ; FO 9, I, B5, 1–8.— Queen’s University Archives, Alexander Morris papers.— St Johns Church (Smiths Falls), Burial records, 38, 9 févr. 1878.— British Whig (Kingston), 8 févr. 1878.— Perth Courier (Bathurst Courier, 1834–1857), 1834 – février 1878.— Can. parl. comp., 1862 ; 1867 ; 1871 ; 1878.— Cyclopædia of Can. biog. (Rose, 1888).— Andrew Haydon, Pioneer sketches in the district of Bathurst (Toronto, 1925).— A summary of the proceedings of the council of the district of Johnstown and the council of the United Counties of Leeds and Grenville, 1842–1942, William Jelly, compil. (Brockville, Ont., 1943).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Foster J. K. Griezic, « SHAW, JAMES », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 2 sept. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/shaw_james_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/shaw_james_10F.html
Auteur de l'article:   Foster J. K. Griezic
Titre de l'article:   SHAW, JAMES
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   2 septembre 2014