DCB/DBC Mobile beta
+

POTE, WILLIAM, hydrographe, capitaine, né le 15 décembre 1718 à Marblehead, Massachusetts, fils du capitaine William Pote et de Dorothy Gatchell, décédé à une date inconnue, se situant avant octobre 1755.

William Pote s’engagea dans la marine et, en 1745, il avait le commandement du navire marchand Montague. La même année, John Henry Bastide, ingénieur en chef à Annapolis Royal, Nouvelle-Écosse, l’engageait pour transporter des provisions à cet endroit. Mais le navire de Pote fut abordé à Annapolis le 17 mai par un groupe de Français et d’Indiens qui faisaient partie d’une troupe dirigée par Paul Marin de La Malgue. Capturé avec cinq autres membres de l’équipage, Pote fut par la suite assigné à un groupe de Hurons de Lorette, près de Québec. On l’amena à Québec en passant par Chignectou (Chignecto), les rivières Petitcodiac et Saint-Jean et le fleuve Saint-Laurent. Il fut gravement battu par les Indiens dans plusieurs camps le long de la route. À Aucpac (près de Springhill, N.-B.), sur la rivière Saint-Jean, un groupe de Malécites demandèrent la mort de Pote et d’autres prisonniers pour venger le meurtre des membres de leur tribu par les rangers du capitaine John Gorham l’année précédente.

Après un voyage de quatre mois, Pote atteignit Québec. On l’y emprisonna, ne lui laissant que peu de liberté de mouvement durant les deux années qui suivirent. Au cours de son voyage à Québec et durant son emprisonnement, Pote rédigea un journal de ses expériences où figurent des récits de première main des événements de la guerre de la Succession d’Autriche, récits qu’il tenait de ses compagnons de captivité. La maladie sévissait chez les prisonniers, et, dans son journal, Pote mentionne à tout moment l’un ou l’autre décès survenu parmi eux ; plus de 75 prisonniers périrent durant son séjour à Québec. Pote décrit également en partie les fortifications de Québec et fait des commentaires sur l’état d’esprit des colons français qui vivent « dans la crainte continuelle de voir les Anglais leur rendre visite par terre et par mer ». Plus loin il ajoute : « Plusieurs fermiers ne se sont pas gênés de nous laisser savoir qu’ils se tourneraient vers les Anglais dans le cas où ceux-ci les attaqueraient plutôt que de perdre leurs terres, puisqu’ils n’ont aucun intérêt dans la vieille France et qu’ils ne peuvent compter sur leurs Indiens car ils m’ont souvent dit que si les Anglais venaient, ils se rangeraient du côté du plus fort. »

Au début de juin 1747, Pote et quelques-uns de ses compagnons apprirent qu’ils seraient bientôt renvoyés chez eux. Avant son départ, il confia son journal à une prisonnière pour qu’elle l’apporte à Louisbourg, île du Cap-Breton, « sous ses jupes », de peur qu’il ne soit confisqué. Pote quitta Québec le 30 juillet 1747 à bord du Saint-Esprit et parvint à Louisbourg à la mi-août ; il s’adressa à Bastide pour obtenir un emploi. Il retourna dans la marine et, en 1752, il commandait encore un navire marchand. On ignore l’endroit et les circonstances de sa mort.

George MacBeath

N.B. Museum, Webster coll., pkt.242.— The journal of Captain William Pote, jr., during his captivity in the French and Indian war from May 1745, to August 1747, J. F. Hurst et Victor Paltsits, édit. (New York, 1896).— New Eng. Hist. and Geneal. Register, XIV (1860) : 146.— W. O. Raymond, The River St John, its physical features, legends and history from 1604 to 1784, J. C. Webster, édit. (Sackville, N.-B., 1943).— G. T. Bates, John Gorham, 1709–1751 : an outline of his activities in Nova Scotia, 1744–1751, Coll. of the N.SHist. Soc., XXX (1954) : 49.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

George MacBeath, « POTE, WILLIAM », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 22 nov. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/pote_william_3F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/pote_william_3F.html
Auteur de l'article:   George MacBeath
Titre de l'article:   POTE, WILLIAM
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1974
Année de la révision:   1974
Date de consultation:   22 novembre 2014