DCB/DBC Mobile beta
+

MacLAREN, ALEXANDER FERGUSON, homme d’affaires et homme politique, né le 3 février 1854 à Perth, Haut-Canada, fils de John MacLaren et de Helen (Ellen) Buchanan Ferguson ; le 29 avril 1885, il épousa à Woodstock, Ontario, Janet McLeod, et ils eurent un fils ; décédé le 19 avril 1917 à Toronto.

Alexander Ferguson MacLaren était passablement jeune lorsque sa famille quitta la localité de Perth pour le comté du même nom. S’étant installés d’abord à Mitchell, les MacLaren s’établirent deux ans plus tard non loin de là, à Cromarty. Alexander Ferguson reçut une formation rudimentaire dans des écoles publiques. À l’âge de 12 ans, il abandonna ses études et commença à offrir ses services comme garçon de ferme.

À 17 ans, MacLaren fut embauché par un crémier du canton de Hibbert pour apprendre le métier de fromager, mais il ne resta chez cet homme que peu de temps. En 1877, un des plus gros exportateurs de fromage de l’ouest de l’Ontario, Thomas Ballantyne*, de Stratford, l’engagea comme acheteur de fromage. Par la suite, MacLaren accepta un emploi identique dans une fromagerie d’Ingersoll. Il conserva cet emploi jusqu’en 1890, puis, en 1891, il forma à son tour une compagnie d’exportation de fromage à Stratford, la MacLaren Brothers. Environ un an plus tard, il lança un nouveau produit, le MacLaren’s Imperial Cheese, qui devint immensément populaire. Fait de cheddar broyé et vendu dans de petits pots de porcelaine, c’était de toute évidence l’un des premiers fromages fondus mis sur le marché. En 1892, MacLaren ouvrit une succursale de son usine à Detroit. En moins de dix ans, il établit des bureaux de vente à Toronto, à New York, à Londres, à Chicago, à Detroit, au Mexique, en Chine, au Japon et en Afrique. Son entreprise fut constituée juridiquement en 1899 sous le nom d’A. F. MacLaren Imperial Cheese Company Limited et se réinstalla à Toronto.

MacLaren s’intéressa probablement à la politique en partie à cause de ses liens avec Ballantyne, député libéral à l’Assemblée législative de l’Ontario, bien que lui-même ait été conservateur. Élu député de Perth North à la Chambre des communes en 1896, il fut réélu en 1900 et en 1904, mais subit la défaite en 1908. Sa carrière politique fut sans éclat, en partie parce qu’il fut toujours dans l’opposition. Il prononçait rarement des discours, mais, lorsqu’il le faisait, il parlait avec compétence d’agriculture, notamment de questions relatives à l’industrie fromagère, dont le transport, l’entreposage et l’inspection gouvernementale.

Les affaires étaient la véritable vocation de MacLaren. Membre du conseil d’administration de nombreuses entreprises, il continua de s’occuper de sa fromagerie durant des années. En outre, il appartint à la direction de la Dairymen’s Association of Western Ontario du début des années 1890 à 1906 et en fut président en 1896–1897. Il fut juge des fromages à de grandes expositions à Chicago et à Buffalo, dans l’État de New York, ainsi qu’à des foires tenues dans tout l’Ontario. Il représenta souvent l’association des laitiers à l’Industrial Exhibition de Toronto. En 1920, sa compagnie de fromage serait achetée par la J. L. Kraft and Brothers Company de Detroit, spécialisée elle aussi dans le fromage fondu.

Vers 1910, MacLaren s’établit à Toronto, où il ouvrit une agence financière avec son fils, Kenneth Ferguson. Malade vers la fin de sa vie, il fit des séjours dans des établissements de santé d’Europe jusqu’à la Première Guerre dans l’espoir de prendre du mieux. Il mourut à Toronto en 1917 des suites de problèmes rénaux et fut inhumé dans cette ville, au cimetière Mount Pleasant. Dans ses dernières années, semble-t-il, sa situation financière s’était beaucoup détériorée, on ne sait pourquoi : mort intestat, il laissait pour toute succession 1 351 $ en banque.

Alexander Ferguson MacLaren consacra la plus grande partie de sa vie aux affaires tout en recherchant le statut et les relations que la vie politique pourrait lui apporter. Il n’atteignit jamais une grande renommée, mais il fit partie d’une classe d’hommes d’affaires qui, partis de rien, contribuèrent énormément à la prospérité de l’Ontario.

Kerry Badgley

AN, MG 29, D61 : 5464–5465 ; RG 31, C1, 1871, Hibbert Township, Ontario, div. 3 : 14 ; 1891, Stratford, Ontario : 20.— AO, RG 22–305, n° 34305.— Kraft General Foods Arch. (Morton Grove [Chicago]), « Kraft-MacLaren Cheese Company, Limited » (document imprimé paru vers 1922 et décrivant l’achat de 1920).— Beacon (Stratford), 12 mai 1896, 31 oct. 1900, 31 oct. 1904.— Daily Herald (Stratford), 11 mai, 13 juin 1896.— Globe, 20 avril 1917.— Sentinel-Review (Woodstoek, Ontario), 1er mai 1885.— Toronto Daily Star, 19–20 avril 1917.— Annuaires, Stratford, 1880–1881, 1885–1888, 1891, 1896, 1902–1904 ; Toronto, 1911–1916.— Canada, Chambre des communes, Débats, 1896–1908.— Canadian who s who (1910).— The dairy industry in Canada, H. A. Innis, édit. (Toronto, 1937).— Dairymen’s assocs. of the prov. of Ontario, Annual reports (Toronto), 1901–1906, rapports de la Dairymen’s Assoc. of Western Ontario.— W. S. Johnston et H. J. M. Johnston, History of Perth County to 1967 (Stratford, 1967).— William Johnston, History of the county of Perth from 1825 to 1902 (Stratford, 1903 ; réimpr., 1976).— National Portland Cement Company Limited, Prospectus (Toronto, 1901).— Newspaper reference book.— Ontario, Dept. of Agriculture, Annual report (Toronto), rapports des associations de crémiers et de laitiers, 1893.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Kerry Badgley, « MacLAREN, ALEXANDER FERGUSON », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 14, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 28 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/maclaren_alexander_ferguson_14F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/maclaren_alexander_ferguson_14F.html
Auteur de l'article:   Kerry Badgley
Titre de l'article:   MacLAREN, ALEXANDER FERGUSON
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 14
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1998
Année de la révision:   1998
Date de consultation:   28 juillet 2014