DCB/DBC Mobile beta
+

GAMELIN, IGNACE, marchand de Montréal (souvent confondu avec son deuxième fils, aussi prénomme Ignace), né en 1663, probablement dans la région de Trois-Rivières, fils aîné de Michel Gamelain* et de Marguerite Crevier, décédé à Montréal à l’âge de 76 ans et inhumé le 9 janvier 1739.

Le 10 novembre 1693, à Batiscan, Ignace Gamelin épousa Marguerite Lemoine, fille de Jean Lemoine et de Madeleine de Chavigny de Berchereau. Ils eurent, semble-t-il, neuf enfants dont la plupart moururent avant leur père. Jacques-Alexis, le fils aîné (baptisé le 14 juin 1697 et inhumé en 1730), et Ignace*, le deuxième enfant (baptisé le 10 décembre 1698), vinrent au monde à l’époque où la famille Gamelin demeurait encore dans les environs de Batiscan. En 1702, ils étaient domiciliés à Montréal ; et comme, dans le recensement de 1731, Gamelin ne figure pas parmi les propriétaires, on peut en déduire que la famille habitait une maison louée. Ce n’est qu’en 1732 qu’Ignace Gamelin fils entreprit la construction de sa propre maison.

Les preuves manquent pour distinguer nettement Gamelin de son fils qui portait le même prénom et qui joua un rôle important dans le développement du commerce de la colonie. Puisque ce fils n’atteignit sa majorité qu’en 1723, on est naturellement porté à croire que tous les documents antérieurs à cette date et signés Ignace Gamelin proviennent du père. Cependant, une vérification des signatures a prouvé que le fils avait contracté des obligations avant sa majorité. Par ailleurs, il semble ne faire aucun doute que ce fut le jeune Ignace qui, en 1732, s’associa à Poulin de Francheville pour exploiter les forges du Saint-Maurice. En effet, dans une note datée de 1742, soit trois ans après la mort de son père, il mentionne sa collaboration avec Francheville pour la mise en valeur des forges.

C’est Pierre, le frère d’Ignace, qui fut l’ancêtre de la lignée des Gamelin, dite Châteauvieux ou Maugras.

Cameron Nish

AJM, Greffe de Jean-Baptiste Pottier ; Greffe de Joseph-Charles Raimbault.— AN, Col., C11A, 109, 110.— Collection Lafontaine (Sir George Williams University), Registre de la paroisse de Batiscan, Registre de la cure de Montréal.— Recensement du Canada, 1667 (Sulte).— Claude de Bonnault, Le Canada militaire, RAPQ, 1949–51 : 261–527.— É.-Z. Massicotte, Congés et permis déposés ou enregistres à Montréal sous le régime français, RAPQ, 1921–22 : 189–225 ; Répertoire des engagements pour l’Ouest, RAPQ, 1929–30 : 191–466.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Cameron Nish, « GAMELIN, IGNACE (1663-1739) », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 31 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/gamelin_ignace_1663_1739_2F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/gamelin_ignace_1663_1739_2F.html
Auteur de l'article:   Cameron Nish
Titre de l'article:   GAMELIN, IGNACE (1663-1739)
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1969
Année de la révision:   1969
Date de consultation:   31 octobre 2014