DCB/DBC Mobile beta
+

DARGENT, JOSEPH, prêtre, sulpicien, curé, né le 4 juillet 1712 à Saint-Similien, diocèse de Nantes, France, fils de François Dargent, marchand tanneur, et de Renée Bernard, décédé à Pointe-aux-Trembles, île de Montréal, le 22 février 1747.

Entré dans le Compagnie de Saint-Sulpice, au séminaire de Nantes, le 31 octobre 1731, Joseph Dargent fut ordonné prêtre en mars 1737. Peu après, il s’embarqua pour la Nouvelle-France, à destination de Montréal, où il arriva le 13 août suivant. Grâce à son mémoire intitulé « Relation d’un voyage de Paris à Montréal en Canadas en 1737 », on est suffisamment renseigné sur les circonstances de son départ de France et de son arrivée au Canada. Parti de Paris le 5 mai, Dargent s’embarqua sur le Jason le 31 mai, et cela malgré l’opposition de sa famille. En effet, trois de ses frères l’ayant rejoint quelques jours plus tôt à Rochefort, avaient vainement tenté de le détourner de son projet ; le sulpicien, aidé d’un chanoine de La Rochelle, qui avait déjà habité le séminaire de Québec, avait résisté à « l’assaut » de ses frères. Le vaisseau, qui transportait 437 passagers, parmi lesquels se trouvait l’intendant Gilles Hocquart*, était sous le commandement de M. Du Quesne, homme peu dégrossi, espèce d’« ours mal léché », qui reçut à bord Dargent et le traita tout le long du voyage, comme il le fit pour tout le monde, « c’est-à-dire très grossièrement ». Embarqué depuis dix jours, Dargent quitta la France le 9 juin, le navire ayant été retardé par un incendie qui se déclara à bord et qui fut vite maîtrisé ; le Jason se trouvait alors en rade à deux lieues « de terre ».

Joseph Dargent débarqua le 2 août à l’île aux Coudres, en aval de Québec, après 54 jours d’une traversée qui s’effectua apparemment sans histoire, puisqu’il n’en dit mot dans sa narration. Ses premières observations à son arrivée en Nouvelle-France ne manquent pas d’intérêt, même si elles sont d’inégale valeur. La capitale lui donne une excellente impression ; il l’estime jolie et elle lui en impose avec toutes ses institutions civiles et religieuses. De plus, il trouve agréable le voyage de Québec à Montréal, en barque, sur le fleuve bordé de maisons de lieue en lieue, de quart de lieue en quart de lieue et même, en arrivant à l’île de Montréal, de 500 pas en 500 pas. Cependant, certaines de ses remarques manquent de justesse et d’originalité. À peine arrivé, Dargent écrit déjà que l’hiver canadien, avec ses sept longs mois, lui paraît interminable, et il affirme à la légère que tous les habitants, hommes et femmes, sont vaniteux, imprévoyants et dépensiers.

Nous possédons peu de renseignements sur son ministère durant les dix années de son séjour au Canada. Dès son arrivée à Montréal, son supérieur, Louis Normant Du Faradon, le nomma vicaire à la paroisse Notre-Dame. Dargent occupa ce poste jusqu’en 1739, date à laquelle M. Normant lui confia la cure de Pointeaux-Trembles. Il était, paraît-il, un excellent architecte mais on connaît peu de chose de ses travaux. En 1741, il agrandit son église en lui ajoutant un chœur et deux chapelles latérales. Joseph Dargent travaillait depuis quelques semaines à la construction du retable de l’autel principal, quand il mourut le 22 février 1747.

Antonio Dansereau

AD, Loire-Atlantique (Nantes), État civil, Saint-Similien, 5 juill. 1712.— ASSM, Section des biographies.— Joseph Dargent, Relation d’un voyage de Paris à Montréal en Canadas en 1737, RAPQ, 1947–1948, 7–17.— Allaire, Dictionnaire.— Gauthier, Sulpitiana.— A.-L. Bertrand, Bibliothèque sulpicienne ou histoire de la Compagnie de Saint-Sulpice (3 vol., Paris, 1900), I.— Olivier Maurault, Trois Français du Canada au xviiie siècle, Cahiers des Dix, XII (1947) : 32–52.— Paroisse de l’Enfant-Jésus-de-la-Pointe-aux-Trembles (île de Montréal), Annuaire de Ville-Marie (Montréal, 1867), 209–256.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Antonio Dansereau, « DARGENT, JOSEPH », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 26 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/dargent_joseph_3F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/dargent_joseph_3F.html
Auteur de l'article:   Antonio Dansereau
Titre de l'article:   DARGENT, JOSEPH
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1974
Année de la révision:   1974
Date de consultation:   26 octobre 2014