DCB/DBC Mobile beta
+

CHINGOUESSI (Changouessi, Changouessy, Changouossy, Jangouessy, Sangouessy), chef sinago de la tribu des Outaouais de Michillimakinac ; circa 1695–1701.

Chingouessi vint à Québec en juillet 1698 pour informer le gouverneur de Frontenac [Buade*] que ses voisins, les Kiskakons et les Outaouais du Sable, étaient sur le point d’abandonner Michillimakinac. Il dit qu’il s’était résolument opposé à une telle décision et craignait maintenant que sa fidélité envers les Français ne mît sa vie en danger ; faisant preuve d’un sens aigu du tragique, il demanda à Frontenac de lui procurer un contrepoison. Il se conforma aux ordres du gouverneur qui lui avait enjoint d’assister à une réunion d’Indiens, à Montréal, afin de convaincre les chefs les plus rebelles que le seul moyen pour eux d’éviter d’être massacrés par les Iroquois était de rester tous ensemble à Michillimakinac, Il semble que Chingouessi ait réussi dans cette mission car, à partir de cette époque, les Français lui témoignèrent une grande estime.

En 1701, à la conférence de paix de Montréal, convoquée par Callière et qui réunissait les Français, leurs alliés et les Iroquois, Chingouessi représentait les Sinagos de la tribu des Outaouais. Dans les discussions sur la traite des fourrures, il appuya plusieurs autres chefs qui proposaient que, les castors se faisant de plus en plus rares, les Français achètent plus de « petites pelleteries » aux tribus de Michillimakinac. Quand on en vint aux négociations positives en vue de la paix, Chingouessi s’excusa de n’avoir amené que quelques-uns de ses prisonniers iroquois, expliquant avec une simplicité désarmante qu’il avait mangé presque tous les autres. Malgré tout, pour bien montrer sa volonté de paix, il offrit en cadeau une femme iroquoise et son enfant dont il avait payé la rançon.

Donald J. Horton

AN, Col., C11A, 13, ff.28–30v. ; 19, f.42.— Charlevoix, History (Shea), V : 143s.— La Potherie, Histoire, IV : 23, 94–97, 204, 233, 244.— NYCD (O’Callaghan et Fernow), IX : 606, 683, 723.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Donald J. Horton, « CHINGOUESSI », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 22 août 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/chingouessi_2F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/chingouessi_2F.html
Auteur de l'article:   Donald J. Horton
Titre de l'article:   CHINGOUESSI
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1969
Année de la révision:   1969
Date de consultation:   22 août 2014