DCB/DBC Mobile beta
+

Nouvelles du DBC/DCB

Nouvelles biographies

Biographies mises à jour

Biographie du jour

RICHARDSON, ROBERT LORNE – Volume XV (1921-1930)

né le 28 juin 1860 près de Balderson, Haut-Canada

La Confédération

Le gouvernement responsable

Sir John Alexander Macdonald

De la colonie de la Rivière-Rouge au Manitoba (1812–1870)

Sir Wilfrid Laurier

Sir George-Étienne Cartier

Sports et sportifs

Les fenians

Les femmes dans le DBC/DCB

Les conférences de Charlottetown et de Québec en 1864

Les textes introductifs du DBC/DCB

Les Acadiens

Module éducatif

La guerre de 1812

Les premiers ministres du Canada en temps de guerre

La Première Guerre mondiale

Titre original :  Photograph Dr. Alexander Dougall Blackader, Montreal, QC, 1882 Wm. Notman & Son 1882, 19th century Silver salts on glass - Gelatin dry plate process 17 x 12 cm Purchase from Associated Screen News Ltd. II-63623 © McCord Museum Keywords:  male (26812) , Photograph (77678) , portrait (53878)

Provenance : Lien

BLACKADER, Alexander Dougall, médecin, chirurgien, auteur, professeur et rédacteur en chef, né le 19 juin 1847 à Montréal, fils aîné de Francis Fraser Blackader, marchand, et de Margaret Pringle Drummond ; le 12 septembre 1882, il épousa à Montréal Kate Elizabeth Skelton, et ils eurent cinq enfants, dont une fille lui survécut ; décédé le 14 mars 1932 à Montréal.

Alexander Dougall Blackader grandit dans le Haut-Canada, où il fait ses études primaires et secondaires. Avant de retourner à Montréal, sa ville natale, il occupe un poste d’assistant chez un pharmacien pendant trois ans. Il reçoit un baccalauréat ès arts du McGill College en 1870 et un doctorat en médecine et en chirurgie l’année suivante. Au cours de ses études, il a servi pendant la campagne contre les fenians comme chirurgien adjoint de la Montreal Garrison Artillery Brigade, basée à Huntingdon. Il sera décoré pour avoir obtenu de l’information précieuse sur les positions ennemies durant une incursion.

De 1872 à 1874, Blackader s’engage comme chirurgien sur les bateaux de la Compagnie des bateaux à vapeur océaniques de Montréal, puis de la Royal Mail Company, qui le mènent dans plusieurs ports d’Amérique latine, du Moyen-Orient et d’Asie. Son périple se termine en Angleterre, où il s’établit quelques années dans le but d’approfondir ses connaissances en médecine. À Londres, il étudie au St Thomas’s Hospital, où il obtient en 1875 sa licence du Royal College of Physicians. Admis comme résident, il suit subséquemment une formation variée auprès de médecins renommés dans différents hôpitaux : le Royal Pimlico Dispensary, le Hospital for Consumption and Diseases of the Chest et le Royal London Ophthalmic Hospital. Pendant quatre mois, il travaille au Hospital for Sick Children, où il reçoit probablement l’enseignement qui fera de lui un spécialiste reconnu en santé des enfants.

Blackader s’installe à Montréal en 1877 et commence sa carrière en cabinet privé. L’année suivante, la faculté de médecine de Bishop’s College lui accorde le poste de maître de conférences en diagnostic médical. En 1882, Blackader quitte le Bishop’s College pour rejoindre son alma mater à titre de chargé de cours sur les maladies des enfants, poste qu’il occupe jusqu’en 1891. Pendant la session de 1891–1892, puis de 1895 à 1905, il est maître de conférences sur les maladies des enfants. De 1906 à 1921, il enseigne cette matière (connue sous le nom de pédiatrie à partir de 1912) en tant que professeur. De 1891 à 1921, il est aussi professeur de pharmacologie et de thérapeutique. Il est doyen intérimaire de la faculté de médecine de 1915 à 1918 et est nommé professeur émérite en pharmacologie en 1921.

Blackader a fait plus d’une fois œuvre de pionnier. En 1880, il met sur pied une consultation externe pour les enfants près de l’hospice de la maternité de Montréal. En 1883, au Montreal General Hospital, il inaugure la première clinique pédiatrique au Canada, et ce, quelques mois seulement après l’ouverture d’un premier établissement de ce genre à New York. En plus de son implication comme médecin consultant au Protestant Infants’ Home of Montreal, au dispensaire de Montréal, au Children’s Memorial Hospital et au Montreal Foundling and Sick Baby Hospital, il travaille à titre de médecin adjoint (1885–1892), de médecin (1893–1912), puis de médecin consultant (1913–1932) au Montreal General Hospital, où il effectue des travaux novateurs sur la septicémie. Il profite de ses fonctions à cet endroit pour offrir à ses étudiants la possibilité de suivre des leçons cliniques en maladies des enfants.

La réputation de Blackader dépasse largement les frontières de Montréal et du Canada. Dans le milieu scientifique, Blackader sera reconnu comme un des premiers médecins en Amérique du Nord et le premier au Canada à établir que les maladies des enfants devraient représenter un champ de spécialisation autonome en médecine. En collaboration avec des collègues américains, tels que Frederick Forchheimer, Luther Emmett Holt, Abraham Jacobi et Thomas Morgan Rotch, il participe à la fondation de l’American Pediatric Society en 1888, qu’il préside en 1892–1893. Il constitue également la Canadian Society for the Study of Diseases of Children en 1922, dont il devient le premier président. Il acquiert notamment sa renommée avec ses nombreux textes et discours. Tant du côté national qu’international, son dévouement auprès des enfants est reconnu : il préside la Montreal Medico-Chirurgical Society (1895), l’American Therapeutic Society (1911–1912), la Ligue du lait pur de Montréal (1912), l’American Clinical and Climatological Association (1912), la Canadian Medical Association (1917) et le bureau médical de l’hôpital Alexandra à Montréal. Il est de plus nommé vice-président de la British Medical Association (1930).

C’est dans le domaine de l’édition, en tant que rédacteur en chef du Journal de la Canadian Medical Association, que Blackader a relevé son ultime défi. Il a été l’un des rédacteurs du Montreal Medical Journal (1895–1910), périodique acheté par la Canadian Medical Association en 1910 et devenu le Journal l’année suivante. En 1919, quand il est sérieusement question d’en cesser la publication, Blackader propose ses services comme président du comité de rédaction (il prend le titre de rédacteur en chef en 1923). Malgré la maladie qui le tenaille, il consacre dix années de sa vie au rayonnement de cette revue qu’il renouvelle et redresse financièrement. En signe de gratitude, la Canadian Medical Association annonce en 1929 la création de la conférence Blackader sur les maladies des enfants.

Blackader a rédigé plusieurs articles sur l’avancement de la science médicale, l’alimentation et les maladies des enfants. Ses écrits figurent, entre autres, dans A system of practical therapeutics et Cyclopædia of the diseases of children, medical and surgical. Il a de plus collaboré à de nombreuses revues scientifiques, dont le Journal de la Canadian Medical Association, l’Archives of Pediatrics, publié notamment à New York, et l’International Clinics : a Quarterly of Clinical Lectures [...] de Philadelphie.

Alexander Dougall Blackader, ami de sir William Osler*, a été un pionnier dans différentes sphères de la médecine par ses travaux en septicémie au Montreal General Hospital, par sa reconnaissance du statut spécifique de la pédiatrie et par la création d’établissements médicaux appropriés aux soins des enfants. Il a sans conteste marqué son époque et sa science.

En collaboration avec Érica Boisvert

Le fonds Alexander Dougall Blackader (P093), conservé à Montréal, à l’Osler Library des McGill Univ. Libraries, comprend notamment de la correspondance, un journal de bord, des notes autobiographiques, des comptes rendus de conférences, des certificats, des diplômes et des photos.

BAnQ-CAM, CE601-S63, 12 sept. 1882 ; CE601-S95, 29 août 1847.— Gazette (Montréal), 15 mars 1932.— M. E. [S.] Abbott, History of medicine in the province of Quebec (Montréal, 1931) ; McGill’s heroic past, 1821–1921 : an historic outline of the university from its origin to the present time (Montréal, 1921).— « A. D. Blackader, m.a., m.d., ll.d. », British Medical Journal (Londres), 16 avril 1932 : 730–731.— « Alexander Dougall Blackader, m.a., m.d., ll.d., m.r.c.s., f.r.c.p.(c.) », Canadian Medical Assoc., Journal (Toronto), nouv. sér., 26 (1932) : 519–524.— E. H. Bensley, « Alexander Dougall Blackader (1847–1932) », dans McGill medical luminaries (Montréal, 1990), 38–41 ; « Dr. A. D. Blackader remembered », Montreal General Hospital News (Montréal), 17 (1978), no 1 : 5.— Canada Medical Record (Montréal), 19 (octobre 1890) ; 22 (novembre 1893) ; 28 (mai 1900) ; 32 (février 1904).— Canadian men and women of the time (Morgan ; 1912).— A. L. Chute, « Canadian paediatric contributions to medical progress », Medical Library Assoc., Journal (Baltimore, Md), 48 (1960) : 37–43.— Johanne Collin et Laurence Monnais-Rousselot, « la Communauté médicale montréalaise de 1850 à 1890 : variations sur le thème d’élite », Hist. sociale (Ottawa), 32 (1999) : 173–207.— Cyclopædia of the diseases of children, medical and surgical, J. M. Keating, édit. (5 vol., Philadelphie, 1889–1899).— L[éon] Gérin-Lajoie, « le Docteur A. D. Blackader », l’Union médicale du Canada (Montréal), 61 (1932) : 631.— Joseph Hanaway et R. [L.] Cruess, McGill medicine (2 vol., Montréal et Buffalo, N.Y., 1996–2006), 1.— H. E. MacDermot, A history of the Montreal General Hospital (Montréal, 1950) ; One hundred years of medicine in Canada, 1867–1967 (Toronto et Montréal, 1967).— McGill Univ., Annual calendar (Montréal), 1882–1921.— E. H. Milner, Bishop’s medical faculty, Montreal, 1871–1905 : including the affiliated dental college, 1896–1905 (Sherbrooke, Québec, 1985).A system of practical therapeutics, H. A. Hare et Walter Chrystie, édit. (4 vol., Philadelphie, 1891–1897).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

En collaboration avec Érica Boisvert, « BLACKADER, ALEXANDER DOUGALL », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 16, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 28 juin 2017, http://www.biographi.ca/fr/bio/blackader_alexander_dougall_16F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/blackader_alexander_dougall_16F.html
Auteur de l'article:   En collaboration avec Érica Boisvert
Titre de l'article:   BLACKADER, ALEXANDER DOUGALL
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 16
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   2017
Année de la révision:   2017
Date de consultation:   28 juin 2017