DCB/DBC Mobile beta
+

BAXTER, AGNES SIME (Hill), mathématicienne, née le 18 mars 1870 à Halifax, fille de Robert Baxter ; le 20 août 1896, elle épousa dans cette ville Albert Ross Hill, et ils eurent deux filles ; décédée le 9 mars 1917 à Columbia, Missouri.

Agnes Sime Baxter grandit dans une famille assez aisée. Ses parents venaient d’Écosse, où son père avait été directeur d’une compagnie d’éclairage électrique. À Halifax, il devint contremaître, puis directeur de la Halifax Gas Light Company. Entrée à la Dalhousie University en 1887, Agnes Sime suivit les cours de mathématiques de Charles Macdonald* et les cours de physique mathématique de James Cordon MacGregor. À l’époque, en raison des traditions et de ce que la société attendait d’elles, les femmes évitaient généralement ces matières. Ainsi, il n’y en avait que 3 parmi les 24 étudiants qui firent leur deuxième année de mathématiques en même temps qu’Agnes Sime. Néanmoins, lorsqu’elle obtint une licence ès arts, en 1891, elle se classa au premier rang en mathématiques et en physique mathématique et reçut la médaille Sir William Young, destinée au meilleur étudiant de premier cycle dans ces disciplines. En 1892, elle reçut une maîtrise ès arts à Dalhousie.

De 1892 à 1894, grâce à une bourse de la Cornell University, dans l’État de New York, Agnes Sime fit de la recherche en mathématiques sous la direction du célèbre professeur James Edward Oliver. En 1895, elle obtint un doctorat en mathématiques à cette université, ce qui faisait d’elle la quatrième Nord-Américaine et la deuxième Canadienne à décrocher un tel diplôme. Le titre de sa thèse était : « On Abelian integrals, a resume of Neumann’s « Abelsche Integrale » with comments and applications ». Après la mort d’Oliver, survenue la même année, elle édita les notes de mathématiques de son maître en prévision de leur publication.

En 1896, Agnes Sime Baxter épousa Albert Ross Hill. Néo-Écossais lui aussi, il avait reçu un diplôme à la Dalhousie University en 1892 et obtenu un doctorat à Cornell en 1895. Le couple s’installa à Lincoln, au Nebraska, où Hill devint professeur à la University of Nebraska. Par la suite, il enseigna à la University of Missouri et à Cornell. On sait qu’Agnes Sime Baxter Hill n’enseigna dans aucune de ces trois universités, car lorsqu’elle mourut, son mari déclara qu’elle avait passé les années de leur vie commune « à l’aider dans [son] travail de pédagogue au lieu de faire elle-même carrière ». Elle mourut précocement à l’âge de 47 ans au terme d’un an et demi de maladie. Dans une notice nécrologique, la Dalhousie Gazette rappela qu’elle figurait parmi « les meilleurs diplômés » de l’université et déclara qu’elle était « remarquable autant en raison de ses réussites intellectuelles que de son caractère ». On dit qu’elle était aimable, calme et réservée. Pour perpétuer sa mémoire, son mari, alors recteur de la University of Missouri, donna une forte somme à la Dalhousie University pour la création d’un fonds de bibliothèque dans la branche des mathématiques où elle s’était spécialisée. En mars 1988, cette université a inauguré officiellement une salle de lecture, l’Agnes Baxter Reading Room, en l’honneur de cette femme parmi les premières à faire des études supérieures.

Kailish K. Anand

Des copies des documents concernant les études et la vie familiale d’Agnes Sime Baxter Hill nous ont été fournies gracieusement en 1988 et 1989 par M. Karl Dilcher, du Dept. of Mathematics, Statistics, and Computing Science à la Dalhousie Univ. (Halifax). Une copie de cette collection a été déposée depuis aux Dalhousie Univ. Arch. sous la cote ms 2–654 (papiers Dilcher). L’information sur la carrière universitaire d’Agnes S. Baxter provient des dossiers des archives de la Dalhousie Univ. et de la Graduate School, Cornell Univ. (Ithaca, N.Y.).  [k. k. a.]

Dalhousie Univ. Arch. (Halifax), {{ms }}1–7 (Dalhousie Univ., Registrar’s office), convocation programs, 18911892 ; reg. of marks, 1883–1898 ; registration books, 18631911.— Daily Missourian (Columbia), 9 mars 1917.— Dalhousie Gazette (Halifax), 15 juin 1917. W. C. Eells, « Earned doctorates for women in the nineteenth century », American Assoc. of Univ. Professors, Bull. (Easton, Pa), 42 (1956) : 644–651.— Missouri Alumnus (Columbia), 15 mars 1917. B. F. Stambaugh, « The development of post-graduate studies at Cornell : the first forty years, 18691908 » (thèse de ph.d., Cornell Univ., 1965).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Kailish K. Anand, « BAXTER, AGNES SIME », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 14, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 2 sept. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/baxter_agnes_sime_14F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/baxter_agnes_sime_14F.html
Auteur de l'article:   Kailish K. Anand
Titre de l'article:   BAXTER, AGNES SIME
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 14
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1998
Année de la révision:   1998
Date de consultation:   2 septembre 2014