DCB/DBC Mobile beta
+

BAUDOIN, GERVAIS, chirurgien, né et baptisé à Québec le 3 août 1686, fils de Gervais Baudouin*, chirurgien-major de Québec, et d’Anne Auber, frère de Michel Baudouin, décédé le 30 juin 1752 et inhumé le 2 juillet suivant à Québec.

Gervais Baudoin étudia au séminaire de Québec, après quoi il suivit les traces de son père en exerçant le métier de chirurgien. En 1712, il voulut obtenir, mais sans succès, la place de chirurgien-major de Québec ; son père avait occupé ce poste de 1695 jusqu’à sa mort survenue en 1700, En 1716, Gervais habitait rue Sous-le-Fort ; il y demeurait depuis son mariage, en septembre 1714. En effet, une clause de son contrat, signé le 2 septembre 1714 devant maître Pierre Rivet* Cavelier et accepté par sa mère, obligeait cette dernière à loger et à nourrir les nouveaux époux jusqu’au printemps suivant. En 1722, il était marguillier de la paroisse Notre-Dame de Québec.

Baudoin ne remplit aucune autre charge publique et se consacra entièrement, semble-t-il, à son métier de chirurgien. Il plaida quelques causes dont deux furent portées en appel devant le Conseil supérieur. Il plaida une première fois, de 1730 à 1732, contre son frère Louis et sa sœur Marie-Anne, veuve de Jean-Baptiste Hertel* de Rouville, au sujet d’une maison laissée en héritage par leur père. De 1741 à 1744, il plaida de nouveau au sujet de cet héritage, cette fois avec sa sœur Marie-Anne, contre les prétentions d’Henri Dusautoy, qui avait épousé la veuve de Louis Baudouin, Marie-Anne Roussel. De 1744 jusqu’à sa mort, Gervais Baudoin habita rue de la Montagne, où se trouvait son cabinet de chirurgien.

Il avait épousé le 5 septembre 1714 Marie-Thérèse Guyon Fresnay, dont il eut six filles et cinq garçons ; un de ses fils, Charles-Louis, se fit prêtre et trois de ses filles entrèrent en religion. Baudoin épousa en secondes noces Marthe Marcoux, dont il eut une seule fille ; l’épouse déclara ne savoir signer lors du contrat de mariage, passé devant maître Jacques-Nicolas Pinguet de Vaucour, le 20 novembre 1738.

Gervais Baudoin décéda le 30 juin 1752 ; le 5 juillet, trois jours après son inhumation, maître Claude Barolet, à la requête de la veuve, commençait l’inventaire des biens de la communauté. Leur avoir en meubles, vaisselle, linge et autres effets, excepté le « lit garny dud deffunt et de sa veuve quelle a reclamé en vertu de la clause aposée par son Contrat de mariage », fut estimé à 1 100# environ. À cela s’ajoutaient deux maisons sises rues Saint-Pierre et de la Montagne, « la poticairerie » et les livres estimés par l’apothicaire Jean-Jard Boispineau à 245#, ainsi que les « ustenciles et piece de Chirurgie » évalués par le chirurgien André Arnoux à 259#. Les biens que Gervais Baudoin laissait et dont le partage se fit le 25 août 1752 constituaient une bien maigre fortune, que son métier de chirurgien, qu’il semble avoir exercé toute sa vie, lui avait permis d’amasser.

Michel Paquin

ANQ, Greffe de R.-C. Barolet, 2 janv. 1748, 5 juill., 25 août 1752 ; Greffe de J.-N. Pinguet de Vaucour, 20 nov. 1738 ; Greffe de Pierre Rivet Cavelier, 2 sept. 1714.— Correspondance de Vaudreuil, RAPQ, 1947–1948, 137.— Albertus Martin, La famille Beaudoin, BRH, XL (1934) : 693–700. Recensement de Québec, 1716 (Beaudet), 54, 58. Recensement de Québec, 1744 (RAPQ), 192.— P.-V. Charland, Notre-Dame de Québec : le nécrologe de la crypte, BRH, XX (1914) : 214.— Godbout, Nos ancêtres, RAPQ, 1953–1954, 507.— P.-G. Roy, Inv. contrats de mariage, I ; Inv. jug. et délib., 1717–1760, I, II, IV, passim ; Inv. ord. int., II : 164 ; Inv. testaments, I : 34.— Taillemite, Inventaire analytique, Série B, I : 215.— Ahern, Notes pour lhistoire de la médecine, 42s.— Gosselin, Linstruction au Canada, 413, 433.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Michel Paquin, « BAUDOIN, GERVAIS », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 29 août 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/baudoin_gervais_3F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/baudoin_gervais_3F.html
Auteur de l'article:   Michel Paquin
Titre de l'article:   BAUDOIN, GERVAIS
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1974
Année de la révision:   1974
Date de consultation:   29 août 2014