DCB/DBC Mobile beta
+

Nouvelles du DBC/DCB

Nouvelles biographies

Biographies mises à jour

Biographie du jour

LETENDRE, Batoche, FRANÇOIS-XAVIER – Volume XIII (1901-1910)

décédé le 25 avril 1901 à Batoche (Saskatchewan)

La Confédération

Le gouvernement responsable

Sir John Alexander Macdonald

De la colonie de la Rivière-Rouge au Manitoba (1812–1870)

Sir Wilfrid Laurier

Sir George-Étienne Cartier

Sports et sportifs

Les fenians

Les femmes dans le DBC/DCB

Les conférences de Charlottetown et de Québec en 1864

Les textes introductifs du DBC/DCB

Les Acadiens

Module éducatif

La guerre de 1812

Les premiers ministres du Canada en temps de guerre

La Première Guerre mondiale

La Politique nationale


En 1858, l’homme politique Alexander Tilloch Galt mit en place un tarif protecteur sélectif pour l’industrie dans la province du Canada. Cette mesure préfigurait la Politique nationale qu’adopta sir John Alexander Macdonald durant les années 1870. Les politiques commerciales protectionnistes et le chemin de fer canadien du Pacifique devinrent les principaux éléments de la campagne électorale de Macdonald en 1878 [V. Les origines de la Politique nationale]. Le ministre des Finances Samuel Leonard Tilley se vit confier la mise en œuvre de la Politique nationale. Dans un discours à la Chambre des communes, il insista tout particulièrement sur la nécessité d’instaurer des tarifs protectionnistes :

Les Américains, dit-il, prenaient le Canada pour un « marché où l’on sacrifiait la marchandise » ; il mettrait fin à cette situation en imposant des tarifs et des droits compensateurs. Il proposait « de soumettre à un droit plus élevé [les produits] qui [étaient] fabriqués au pays et de maintenir un droit plus bas sur ceux qui [n’étaient] pas fabriqués au pays, ou [avaient] peu de chances d’être fabriqués au pays – l’indienne par exemple ». Le taux global était augmenté, mais il y avait des droits spécifiques et une longue liste d’exemptions. Tilley voulait que les investissements étrangers aident l’industrie canadienne à faire travailler des Canadiens chez eux. Naturellement, il cita la Bible : « Le moment est venu où nous devons décider si nous nous contenterons d’être coupeurs de bois et porteurs d’eau [...] ou si nous occuperons la place à laquelle, je le crois, la Providence nous destine. »

 

Pour en apprendre davantage sur la Politique nationale, nous vous invitons à explorer les listes de biographies suivantes.

◀◀  32 33 34 35 36 37 38  ▶▶