DCB/DBC Mobile beta
+

COUVERT, MICHEL-GERMAIN DE, prêtre, jésuite, missionnaire, né dans le diocèse de Bayeux le 5 janvier 1653, mort à Québec en 1715.

Il entra au noviciat des Jésuites de Paris, le 5 novembre 1672. Sa formation terminée, il paraissait promis aux plus hauts postes dans son ordre, quand il demanda et obtint d’aller en mission au Canada. Il arriva en 1690, l’année même de l’expédition de Phips* contre Québec. On a de lui une Relation de la défaite des Anglois à Québec où les faits sont racontés avec précision et présentés en un style sobre.

En 1691, il fut nommé à la mission huronne de Notre-Dame-de-Lorette, située dans la seigneurie de Saint-Gabriel appartenant aux Jésuites, à trois lieues de Québec. Il eut l’avantage d’y vivre avec le père Chaumonot* dont la longue carrière touchait alors à sa fin. En 1694, il devenait supérieur de cette mission.

À la demande de Mgr de Saint-Vallier [La Croix ], en 1697, les Jésuites cédaient leur résidence et quatre arpents de terre autour de l’église afin de faciliter en cet endroit l’érection d’une paroisse pour les Blancs. La Nouvelle-Lorette devint alors l’Ancienne-Lorette tandis que la mission des Hurons, désormais située auprès de la cascade de la rivière Saint-Charles à trois lieues de Québec, s’appelait la Jeune-Lorette (Loretteville). C’est sous le supériorat du père de Couvert que se fit cette migration et qu’on construisit dans la nouvelle mission une église qui conserve plusieurs trésors de l’Ancienne-Lorette. Il se soumit humblement à cette mesure administrative voulue par l’évêque et il en tira le meilleur parti possible.

Les Hurons qui s’étaient quelque peu relâchés dans leur ancienne ferveur redevinrent, sous la direction du père de Couvert, une chrétienté de choix. Perclus d’infirmités, celui-ci se retira au collège de Québec, édifiant tout le monde par la haute qualité de sa vie intérieure. Certains historiens le font mourir en 1713, d’autres en 1714, d’autres enfin en 1715. C’est cette dernière date, semble-t-il, qu’il faut retenir. Car sa lettre obituaire rédigée par le père Joseph-Louis Germain et datée de Québec, le 1er novembre 1715, commence par ces mots : « C’est pour informer V. R. de la perte que fit ces jours passés notre Mission dans la personne du P. Michel de Couvert... ». Il avait vécu 25 ans au Canada, et fut, au dire du père de Rochemonteix, un des apôtres les plus complets de la Nouvelle-France.

Léon Pouliot s.j.

ASJCF, 410 ; Fondss – Rochemonteix, 4 010, 285 (Relation de la défaite des Anglois à Québec), publié dans JR (Thwaites), LXIV : 40–52, et dans 1690, Sir William Phips devant Québec (Myrand), 115–120.— L. Saint-George Lindsay, Notre-Dame de la Jeune-Lorette en la Nouvelle-France, étude historique (Montréal, 1900).— Rochemonteix, Les Jésuites et la N.-F. au XVIIe siècle, III : 247n., 393n.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Léon Pouliot s.j., « COUVERT, MICHEL-GERMAIN DE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 21 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/couvert_michel_germain_de_2F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/couvert_michel_germain_de_2F.html
Auteur de l'article:   Léon Pouliot s.j.
Titre de l'article:   COUVERT, MICHEL-GERMAIN DE
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1969
Année de la révision:   1969
Date de consultation:   21 octobre 2014